Sur la plage de Chesil : inexpérience(s)

1451694.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxSaoirse Ronan est une actrice qui explose et qui passe de moins en moins inaperçue. Rayonnante, son talent s’affirme dans des films que je qualifierais de « mélancoliques », c’est là qu’elle est remarquable et remarquée.

Pour preuve, son dernier à l’affiche, Sur la plage de Chesil. Nous sommes en 1962. Florence et Edward sont de tous jeunes mariés, ils n’ont que la vingtaine. Ils sont éperdument amoureux. Ils passent leur première nuit ensemble dans un hôtel située sur la côte. Alors qu’ils devraient célébrer leur union comme il se doit, ils sont tétanisés à l’idée de consommer leur mariage. L’un comme l’autre craint de faire un faux pas ou de décevoir l’autre. C’est durant cet instant particulier qu’ils se souviennent de leur rencontre, elle qui vient d’un milieu conservateur et bourgeois et lui qui est issu d’une famille un peu plus modeste. La nuit qu’ils s’apprêtent à passer constituera un tournant décisif pour le couple.

2756742.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Florence et Edward s’aiment mais brillent par leur inexpérience. Non pas qu’il s’agit d’une critique acerbe mais d’une réalité assez implacable. Il faut dire que nous sommes au début des années 1960 dans le Royaume-Uni d’avant la révolution sexuelle et de tout ce qui en découle. La société britannique est corsetée et prisonnière de ses traditions ainsi que de ses tabous. La sexualité en fait partie et elle est comme une chape de plomb pour les deux amoureux. Un exemple concret, c’est une scène du film où Florence lit un livre qui décrit la pénétration. Le récit y est très technique et n’est pas de nature à rassurer la jeune femme, très novice. Bien qu’ils soient mariés, ils ont peur de se laisser aller, alors qu’ils en ont envie, comme si ce qu’ils allaient faire était quelque chose de mal. Cette remarque vaut particulièrement pour Florence dont on comprend que son mal-être est en réalité bien plus profond et qu’il cache un secret bien plus difficile à porter. Pour s’en sortir, la jeune femme et son (jeune) mari devront apprendre à communiquer mais aussi dépasser leurs peurs, c’est leur mariage qui en dépend.

2714554.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Malgré un rythme assez lent, on est marqué par ce film à l’histoire assez particulière et très mélancolique. Saoirse Ronan est, comme à son habitude, très juste dans son interprétation et donne une certaine gravité à Florence, cette fille de bonne famille qui, sans se rendre compte, brûle les étapes, tout comme Edward. Tous deux doivent faire face à leur destin et devront, d’une certaine manière, grandir.

4278929.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Un très joli film d’auteur qui mérite d’être vu.

Sur la plage de Chesil (On Chesil Beach)

Un film de : Dominic Cooke

Pays : Royaume-Uni

Avec : Saoirse Ronan, Billy Howle, Anne-Marie Duff, Adrian Scarborough, Emily Watson…

Genre : Romance, Drame

Durée : 1h50

Sortie : le 15 aout

Note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s