L’Événement : chronique d’un avortement (très) clandestin

Annie Ernaux est une romancière que je ne connaissais pas des masses jusqu’ici mais qui, à travers deux adaptations, est arrivée à attirer mon intention. Pour la seconde fois cette année, un épisode de sa vie (du moins inspiré de sa vie) est portée sur grand-écran avec un mélange de réalisme et de récit assez … Lire la suite L’Événement : chronique d’un avortement (très) clandestin

Suprêmes : Si NTM m’était conté…

NTM. Trois lettres qui résument à elles-seules, l’âge d’or du rap et du hip-hop français. Trois lettres derrière lesquelles se cachent deux personnages hauts en couleur avec leur énergie débordante mais également leurs excès multiples, très souvent médiatisés. Un groupe qui a marqué la décennie 1990 et qui reste toujours aussi mythique. Tout commence en … Lire la suite Suprêmes : Si NTM m’était conté…

Haute-couture : Transmission(s)

Lyna Khoudri poursuit son bonhomme de chemin dans le cinéma français et commence progressivement à se faire un nom. C’est du moins, mon avis personnel mais je crois que je ne prends aucun risque sur ce point ! 😉 L’actrice de 29 ans continue à rester active et à enchainer les projets, tout aussi divers et intéressants. … Lire la suite Haute-couture : Transmission(s)

Aline : et Valérie Lemercier inventa le « biommage » 

Valérie Lemercier est une figure de notre cinéma national. Des Visiteurs au Derrière en passant par l’inégal 100% Cachemire ainsi que Palais Royal (que je n’ai toujours pas vu, ceci dit en passant), elle est régulièrement là et surprend encore son monde. Aussi, lorsqu’en 2018 j’ai appris via Première qu’elle s’apprêtait à réaliser un biopic … Lire la suite Aline : et Valérie Lemercier inventa le « biommage » 

Les Olympiades (Paris XIII°) : équation amoureuse

Jacques Audiard est un cinéaste qui a l’avantage de proposer des projets divers et variés, assez actuel même si, pour être tout à fait honnête avec vous, je n’ai pas eu l’occasion de voir l’ensemble de ses films, à l’exception notable de Dheppan, son long-métrage de 2015 pour lequel il a obtenu la Palme d’Or et … Lire la suite Les Olympiades (Paris XIII°) : équation amoureuse

Le Pardon : Double-peine

J’aime bien le cinéma iranien. Il est assez particulier et il faut avoir un certain courage pour aborder certains sujets quand on connaît la situation politique de l’Iran, surtout depuis quelques années. En cela, il y a toujours une démarche militante qu’il convient de soutenir et d’amplifier. Le Pardon n’échappe pas à la règle.  Nous sommes à … Lire la suite Le Pardon : Double-peine

La Fracture : Colère d’un pays qui se tient (encore) sage

Catherine Corsini est une cinéaste que j’ai découvert par hasard en regardant son précédent film Un amour impossible où elle dirigeait la pétillante et toujours belle Virginie Efira et Niels Schneider, le compagnon de la première. Un long-métrage qui portait bien son nom, qui n’était pas inintéressant en soi mais pas non plus remarquable.  Aussi, j’ai été … Lire la suite La Fracture : Colère d’un pays qui se tient (encore) sage

Barbaque : Une « Démarche personnelle »

Fabrice Eboué est un homme dont l’humour grinçant et souvent noir à ses partisans mais aussi (quelques) détracteurs. Toujours est-il qu’il ne laisse personne indifférent d’autant plus que la plupart du temps, il appuie là où ça fait mal. D’ailleurs, il ne s’est pas tellement trompé pour son nouveau film. Nous sommes non loin de … Lire la suite Barbaque : Une « Démarche personnelle »

The French Dispatch : correspondants

Wes Anderson est un cinéaste américain que j’ai découvert un peu par hasard en allant The Grand Budapest Hotel, sorti en 2014, il y a donc sept ans (déjà). Un film original, très coloré et qui résume assez bien l’univers du réalisateur.  Quelques années et autres long-métrages plus tard, Wes Anderson nous présente son nouveau et … Lire la suite The French Dispatch : correspondants

Mon légionnaire : partenaire(s)

L’armée, c’est à la fois un engagement et un sacerdoce. Un engagement car on se bat pour son pays (ou pour un pays), avec les sacrifices que cela implique, un sacerdoce car ce n’est pas forcément une évidence de dire « je me bats pour ma patrie et aux valeurs que je crois » surtout lorsqu’il y a … Lire la suite Mon légionnaire : partenaire(s)