Raoul Taburin a un secret : une histoire bien prévisible

En cette Semaine Sainte (et cinématographique), la programmation est assez peu inspirante et j’ai décidé de lever un peu le pied. Aussi, j’ai fait l’impasse sur After (sans doute une version teenager et « jeune fille en fleur » de 50 nuances de Grey) et sur El Reino, malgré un synopsis assez intéressant, moi qui suis féru …