Guy : portrait intime

2326609.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxAlex Lutz aime bien se déguiser. On le voit déjà à l’œuvre sur Canal + où il campe Liliane, la fameuse secrétaire pas mal informée sur les people et notre monde politique.

Autre ambiance mais aussi grande prise de risque avec Guy. Une histoire un peu plus intime celle-là. Guy, c’est Guy Jamet, une grande star de la variété française qui a eu son heure de gloire entre les années 1960 et 1990. Un jour, il est contacté par Gauthier, un journaliste qui s’intéresse à sa longue carrière. Gauthier n’est pas un journaliste comme les autres. Peu de temps après le décès de sa mère, grande fan du chanteur, il apprend, via une lettre, qu’il serait le fils illégitime de la vedette. Gauthier décide donc d’aller à la rencontre de Guy qui, pour l’occasion, sort un album de reprises. Il le suit, caméra au poing, dans sa vie quotidienne et ses concerts à travers la France, sous la forme d’un documentaire.

3238705.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Faire un portrait de vous, c’est toujours quelque chose de risqué. En effet, il y a de très fortes chances que votre interlocuteur vous mette à nu, d’autant qu’il accède sans grande difficulté à votre intimité. Il découvre votre côté face, celui que peu de personnes ont accès. Ce côté sans fard, derrière les strasses et les paillettes. Ce côté où on découvre l’homme, loin de l’apparat.

C’est ce qui arrive à Guy Jamet d’autant que la situation est bien particulière. Gauthier ne va pas à la rencontre de Guy l’artiste, cela ne l’intéresse pas. Il part à la découverte de Guy, l’homme, le père qu’il n’a jamais eu à ses côtés. S’établit une relation unique entre les deux hommes. Gauthier a, en face de lui, un chanteur qui a connu son instant de gloire, qui vit encore de ses succès passés, en tout cas, suffisant pour surfer sur la vague. Le passé lui permet de ne pas être oublié de son public, d’être reconnu dans la rue, d’être invité par Drucker à l’instar de ses collègues des années 1970 et 1980. Mais l’homme reste malgré tout un has-been, du moins il est en décalage avec son époque comme dans sa vie intime d’ailleurs. Il ne produit plus, se contente de reprises et de galas dans des salles modestes de province… bref, c’est plutôt le portrait d’un artiste qui est sur sa fin de carrière mais qui refuse au fond d’accepter le temps qui passe. Du moins, il a du mal à l’accepter. C’est ce portrait que nous livre Alex Lutz qui livre une prestation très pertinente. Guy, c’est l’histoire d’un artiste touchant qui convoque le passé pour rester en vie, musicalement parlant mais pas seulement. Il sait qu’il est ringard mais qu’importe au fond, si cela lui permet d’exister !

3251205.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Résultat, et en dépit d’un rythme assez lent, on est embarqué dans ce portrait intime d’un homme avec ses blessures et ses joies passées sous le regard d’un fils caché qui ne sait pas quelle attitude avoir. Celui d’un garçon qui cherche la reconnaissance de son père ou pris en pitié pour un artiste au crépuscule ?

Vaste question !

Guy

Un film de : Alex Lutz

Pays : France

Avec : Alex Lutz, Tom Dingler, Pascale Arbillot, Brigitte Roüan, Dani, Julien Clerc…

Genre : Comédie dramatique

Durée : 1h41

Sortie : le 29 août

Note : 13/20

One Reply to “Guy : portrait intime”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s