Kings : une famille au cœur des émeutes

0127492Deniz Gamze Ergüven est une réalisatrice qui monte et dont on va en entendre parler dans les années à venir. Je ne dis pas cela pour le style mais il suffit tout simplement de voir son travail pour s’en rendre compte. Elle a une capacité à traiter des sujets assez complexes, pour ne pas dire compliqués et à leur donner une certaine intensité.

Pour son second film, adieu la Turquie, et cinq sœurs qui tentent de contester un ordre patriarcal oppressant, direction les Etats-Unis et le Los Angeles du début des années 1990, chez une autre famille qui vit dans un quartier pauvre de la cité des Anges à la veille d’un événement qui a marqué l’histoire de l’Amérique, même encore aujourd’hui.

Milie est une femme au quotidien assez chargé. En plus de sa propre progéniture, elle s’occupe d’enfants qui sont placés chez elle, dans l’attente d’une adoption. Dans ce partie pauvre de Los Angeles, elle s’efforce de leur donner une éducation solide et leur transmettre un maximum de valeurs. C’est un combat de tous les instants dans une zone où la débrouille et les larcins en tout genre sont plutôt la règle, sans oublier un voisin plutôt acariâtre et pas facile à vivre. Cet équilibre, fragile, est remis en cause par deux drames : en mars 1991, Latasha Harlins, une ado de 16 ans est abattue par une commerçante sino-américaine qui la suspectait de voler dans son magasin. Quelques jours après, Rodney King, un jeune homme de 26 ans est violemment battu par des policiers. Un procès. Un an après, le procès se tient. Mais l’énoncé du verdict provoque la colère de la communauté noire qui décide de se révolter. Dans cette ambiance chaotique, Millie fait de tout son possible pour protéger sa famille.

5770357

Deniz Gamze Ergüven revient sur un épisode majeur de l’histoire contemporaine des Etats-Unis, prélude à une série d’émeutes et qui, au sens propre comme figuré, mis à sac Los Angeles, du moins ses quartiers pauvres et à majorité noirs. Le meurtre de Latasha Harlins et (surtout) le passage à tabac de Rodney King sont la goutte d’eau qui fait déborder le vase au sein des Afro-américains qui pour la plupart, vivent de petits boulots ou sont abonnés à la pauvreté. Cette situation contribue à exacerber les tensions avec la police mais également avec les autres communautés, en particulier asiatique. La communauté noire veut des comptes et surtout des coupables et lorsque les policiers impliqués dans l’agression de Rodney King sont finalement acquittés le 29 avril 1992, c’en est trop !

5756294

La famille de Milie n’est pas épargnée par cette histoire qui émeut les Afro-américains. William et Jessie, les deux aînés, s’affrontent notamment sur la marche à suivre, le premier étant plus radical que l’autre, sans compter que l’arrivée de Nicole, une jeune femme tout aussi pétillante que provocante, ne va pas faciliter les choses. Le choix des uns et des autres va durablement marquer le reste de leur existence, dans ce contexte plus que chaotique.

5728169

Kings devait initialement être le premier film de Deniz Gamze Erguven, un projet qui avait été enterré une première fois, avant d’être relancé suite au succès de Mustang, sorti en 2015. Si le film n’est pas exceptionnel en soi, on retrouve une fois encore l’importance de la famille (et plus particulièrement de la fratrie) comme valeur sûre. Un film qui fait écho à l’Amérique d’aujourd’hui, celle de Trump, comme si l’Histoire était un éternel recommencement.

Kings

Un film de : Deniz Gamze Ergüven

Pays : France

Avec : Halle Berry, Daniel Craig, Kaalan Walker, Lamar Johnson, Rachel Hilson…

Genre : Drame

Durée : 1h26

Sortie : le 11 avril

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s