Deux Moi : la rencontre de deux solitudes

4929782.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxCédric Klapisch. Pour beaucoup – notamment ceux de ma génération – c’est L’Auberge espagnole, Les Poupées russes et Casse-tête chinois qui ont popularisé des acteurs comme Romain Duris, Cécile de France, Audrey Tautou ou encore Kelly Reilly. D’ailleurs quand je parle de ces trois films, je dis tout simplement la trilogie Klapisch.

Aussi, lorsqu’il a présenté son nouveau projet, c’est avec curiosité et attente que je suis allé le voir. Klapisch a, en effet, une façon assez particulière de raconter une histoire mais aussi de s’interroger sur notre époque, mettant en avant des personnages qui se cherchent encore et toujours, Xavier étant bien placé pour confirmer ! 😉

C’est dans le Paris bobo et populaire (genre XVIII° arrondissement) que l’on part à la rencontre de Rémy et de Mélanie. Ils ont tous les deux trente ans et vivent dans le même quartier non loin de la Gare du Nord. L’un travaille dans un entrepôt tandis que l’autre est chercheuse dans un laboratoire universitaire. Ils sont tous deux célibataires. Si Mélanie enchaîne les rendez-vous plus ou moins foireux sur les sites de rencontre, Rémy – du genre timide et réservé – est carrément en retrait. Ils sont tous deux symptomatiques de cette solitude qui caractérise tant les grandes villes. Vivant dans le même environnement, connaissant les mêmes galères notamment affectives, Rémy et Mélanie ne se doutent pourtant pas qu’ils empruntent la même direction. Celle d’une histoire d’amour ?

3685126.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Cédric Klapisch souligne un phénomène bien connu de tous, celle de la solitude dans les grandes villes. Paris, Londres, Bruxelles, Montréal ou encore New York… dans ces villes pourtant ouvertes sur le monde, dynamiques et attractives, la solitude n’a jamais été aussi forte. Le triptyque « Métro, boulot, dodo » n’a jamais été aussi vrai, comme le rappelle justement la scène d’ouverture dans les dédales et les rames du réseau métropolitain. On est nombreux mais on est seul. Pour compenser, on va sur les réseaux sociaux, on investit les sites de rencontres, on s’ « hyperconnecte », comme si on y voyait là, une solution miracle. C’est du moins ce que pensent nos deux protagonistes qui ne se posent, cependant pas, une question simple mais essentielle : et si le problème était plus ancien et plus profond ?

3650806.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

A la fois grave, sérieux mais aussi drôle, Deux Moi décrit nettement les contradictions de notre société dans laquelle on est en permanence sur les réseaux sociaux (un peu trop me concernant, selon ma compagne ^^) mais au sein de laquelle certains n’ont jamais été aussi seuls. Comme s’il fallait en passer par là pour avoir aussi droit au bonheur ?

Deux Moi

Un film de : Cédric Klapisch

Pays : France

Avec : François Civil, Ana Girardot, Eye Haïdara, Rebecca Marder, Paul Hamy, Pierre Niney, François Berléand, Camille Cottin…

Genre : Comédie, Drame

Durée : 1h50

Sortie : le 11 septembre

Note : 16/20

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s