Tanguy, le retour : comme au bon vieux temps !

4325968.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxIl y a des retours que l’on n’attend pas, voire pas du tout. Du jour au lendemain, c’est tout votre équilibre, vos habitudes et votre quotidien qui s’en retrouve chamboulé, pour le pire… et le pire !

Paul et Edith en savent quelque chose ! Cela fait des années qu’ils vivent une retraite paisible. Tanguy, leur fils unique, a (enfin) quitté le nid et est paisiblement installé en Chine et enseigne au lycée français de Beijing. Ils font du golf, voient leurs amis et se font des séries US en continu. Bref, le bonheur quoi ! Un soir, pourtant, quelqu’un vient sonner à la porte ! Tanguy est là et il ne va pas bien. Mei Lin, sa femme,  l’a quitté pour un autre. Ni un ni deux, il débarque avec toutes ses affaires chez papa, maman, avec sa fille, Zhou, sous le bras. Paul et Edith, catastrophés de voir leur fils de 44 ans dans cet état, le recueillent naturellement… sans se douter du piège qui se referme sur eux. Car si Tanguy retrouve des couleurs, il se sent au final plus que bien chez ses parents. Comme au bon vieux temps !

0254760.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Dix-huit ans plus tard, le plus célèbre adulescant de France fait son retour et il n’a pas changé, du moins à première vue. Comme je l’indique assez souvent, faire une suite de film, c’est toujours à double-tranchant : soit vous apportez quelque chose de nouveau, d’innovant, soit vous faites du réchauffé auquel cas, c’est tout simplement inutile. Autant dire qu’Etienne Chatillez se trouvait face à un défi et qu’il ne devait pas passer à côté de son sujet.

1795395.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Si Tanguy, le retour fait des clins d’œil plus ou moins appuyés au précédent opus, ce nouveau film a sa propre identité. Notre héros est désormais un adulte qui a une fille à charge et ses parents ne vont pas manquer de lui rappeler. A 44 ans et une séparation, il doit tout recommencer mais Tanguy préfère prendre son temps, un peu trop du goût de ses parents qui craignent de revivre l’enfer. Comme au bon vieux temps, Tanguy retrouve son pote Bruno (désormais campé par un Gaspard Proust plutôt en retrait) et comme au bon vieux temps, il emmène ses conquêtes (ou plutôt sa nouvelle conquête) dans sa chambre, ce qui agace plus ou moins ses parents. Reste Zhou, une élève studieuse et plutôt sérieuse… enfin en apparences ! 😉

1767270.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Avec un bon rythme, Tanguy le retour reste divertissant et tordant même si le style diffère du premier opus, ce que certains peuvent regretter mais qui ne me choque pas. Le film, tout en conservant son ressort comique, explore des thèmes qui restent d’actualité et qui préoccupent notre société, comme la solidarité intergénérationnelle ou encore la dépendance. Une façon de dire que personne n’est épargné et que cela peut concerner tout le monde, d’un sens comme un autre.

En tout cas, cela m’a fait plaisir de le revoir, ce cher Tanguy ! 😉

Tanguy, le retour

Un film de : Etienne Chatillez

Pays : France

Avec : André Dussollier, Sabine Azéma, Eric Berger, Emilie Yili Kang, Nicolas Tang, Gaspard Proust…

Genre : Comédie

Durée : 1h34

Sortie : le 10 avril

Note : 15/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s