Blanche comme Neige : sensuel duel

5418209.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxLou de Laâge. Une femme dont je suis la carrière avec intérêt et qui – je dois bien l’avouer – ne me laisse pas totalement indifférent, tant elle joue (très) bien mais pas que.

C’est donc avec un certain plaisir que je suis allé voir son nouveau projet dans lequel, elle donne la réplique à une Isabelle Huppert, en belle-mère revancharde, bien décidée à se débarrasser d’une rivale potentielle.

Nous sommes à Lyon. Claire est une jolie femme qui travaille dans l’hôtel tenu par Maud, sa belle-mère qui la recueille depuis le décès de son père. Les relations sont pour le moins correctes même si Maud a un peu du mal avec la fraîcheur et la beauté que dégagent la jeune femme. La présence de Bernard, l’amant de Maud, change la donne. Ce dernier n’a plus yeux que pour Claire, ce que Maud finit par découvrir. Se sentant menacée et fortement agacée par sa belle-fille, elle décide purement et simplement de s’en débarrasser allant jusqu’à tenter de l’assassiner. Sauvée in extremis par Pierre, un homme mystérieux qui la recueille dans sa ferme située en montagne, Claire décide de rester quelques temps dans le village. Pierre ne restera pas indifférent au charme de la jeune mais également François, son frère jumeau, Sam, le vétérinaire, le Père Guillaud, Vincent, le musicien hypocondriaque et Charles, le libraire, sans oublier Clément son fils. En présence de ses sept hommes, Claire se découvre et entreprend un changement radical à la fois sur le temps sensuel et sentimental… sans se douter que sa belle-mère n’est pas loin, avec pour objectif : finir ce qu’elle a commencé.

0898903.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Claire vs. Maud, Lou de Laâge vs. Isabelle Huppert. Un face à face qui en dit long sur le ressenti et la jalousie de la sa seconde vis-à-vis de la première. Claire est, en effet, à la fleur de l’âge, une jeune femme très belle mais qui ne se rend pas nécessairement compte de sa beauté et surtout de son pouvoir de séduction. Elle fait tourner des têtes et ne laisse aucun homme indifférent. Cette situation indispose largement sa belle-mère, une femme qui doit faire face au temps qui passe. Si elle conserve une certains grâce et beauté, elle ne peut rivaliser avec Claire. Non seulement elle ne peut pas, mais pire, elle le sait pertinemment, en témoigne l’attirance de Bernard. L’éliminer (du moins tenter de l’éliminer), c’est une manière pour elle de s’affirmer et de « prendre le contrôle ».

4244997.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Mais c’est sans compter sur une Claire qui peu à peu se révèle et qui, au contact de ses « prétendants », prendra non seulement de l’assurance mais assumera purement et simplement sa sensualité et sa liberté sentimentale. Elle est belle mais elle est tout simplement libre, libre d’aimer qui elle veut, quand elle le veut.

4101476.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Anne Fontaine revisite le conte des frères Grimm pour un résultat assez convaincant. Ce n’est pas non plus un chef d’œuvre mais Blanche comme neige n’en demeure pas moins agréable. Il faut dire que le duo Laâge/Huppert est intéressant. Plus qu’intéressant !

Blanche comme neige

Un film de : Anne Fontaine

Pays : France

Avec : Lou de Laâge, Isabelle Huppert, Charles Berling, Damien Bonnard, Jonathan Cohen, Benoit Poelvoorde, Richard Fréchette, Vincent Macaigne, Pablo Pauly…

Genre : Comédie

Durée : 1h53

Sortie : le 10 avril

Note : 14/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s