Versus : point de non-retour

0994070.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxC’est un film assez étrange et inaperçu que j’ai décidé de voir d’autant que sa durée (1h18 seulement) m’a intrigué. Car autant je n’aime pas trop les films fleuve (du genre plus de 2h), autant je me méfie des films qui durent moins d’1heure 20. Mais la bande annonce assez sombre m’avait convaincue à donner sa chance au long-métrage et découvrir l’histoire d’Achille.

Achille est un jeune homme d’une vingtaine d’années qui vit en région parisienne et qui est issu d’une famille plutôt aisée. Un soir, lorsqu’il rentre probablement chez lui, il est violemment agressé par une bande de jeunes. Particulièrement affecté, sa mère décide de l’envoyer quelques jours sur la côte Atlantique, histoire qu’il se reconstruise. Il rejoint donc sa cousine et ses amis. Achille se sent étranger malgré la fête et du bon temps passé avec quelques filles du groupe. Au même moment, Brian est un jeune qui vit de combines. Issu d’un milieu défavorisé, c’est un jeune homme en colère. Achille et Brian se rencontrent et s’affrontent jusqu’au point de non-retour.

5390687.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Achille vs. Brian, Brian vs. Achille. Une confrontation multiple qui cache de profonds malaises réciproques. Achille, jeune homme issu d’un milieu aisé, tente de retrouver un sens à sa vie depuis la terrible agression dont il a été victime. De son côté, Brian vit de larcins et quelques magouilles. Achille passe ses vacances dans une ambiance bourgeoise au sein de cette jeunesse dorée qui passe son temps à faire la fête et à aller au golf. Brian, quant à lui, vit dans un mobil-home avec sa copine et la fille de cette dernière, leur relation est tendue et sa situation le pèse.

3914124.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Tout semble opposer – à première vue – les deux hommes mais progressivement on comprend qu’ils ne sont pas si différents l’un l’autre. Tous deux enfuissent une frustration, celle d’être incompris, mais surtout une violence qui ne demande qu’à émerger. Une violence contre la société mais aussi envers leur milieu social respectif. Pour Achille, Brian c’est tout ce qui lui rappelle son agression et pour Brian, Achille ce sont tous ces jeunes bourgeois qu’il déteste. Dès lors, l’affrontement est inévitable et les conséquences grandes, même si leurs caractères opposés ne laissent pas indifférente la jeune Léa

3945374.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Long-métrage assez court donc, Versus traine cependant en longueur à certains moments, ce qui le rend monotone. Il faut attendre les dernières minutes du film pour que, subitement, tout se décante et s’accélère comme s’il y avait subitement une envie d’en finir et d’atteindre ce point de non-retour, ce qui donne un dénouement intéressant et surtout inattendu. L’occasion de voir la nouvelle génération du cinéma français (Jérémie Duvall, Jules Pélissier, Lola Le Lann, Khadija Touré…) s’installer un peu plus, ce qui n’est pas pour me déplaire, malgré tout.

Versus

Un film de : François Valla

Pays : France

Avec : Jules Pelissier, Lola Le Lann, Jérémie Duvall, Karidja Touré, Matilda Marty…

Genre : Thriller

Durée : 1h18

Sortie : le 8 mai

Note : 12/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s