Problemos : une ZAD livrée à elle-même

594018ZAD. Trois lettres, un mot pour désigner les « Zones à défendre ». Si cela ne vous rappelle rien, plongez-vous dans l’actualité plutôt récente avec le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes, près de Nantes. Sa création avait provoqué une importante polémique et mobilisé toutes celles et ceux qui se sont battus contre ce qu’il considère comme une aberration écologique, peu importe qu’ils furent déboutés et chassés manu militari de cette fameuse ZAD.

Je ne sais pas si Notre-Dame des Landes a été la source d’inspiration d’Eric Judor mais dans sa première comédie, il est bel et bien question d’une ZAD tenue par des militants gauchistes, écolos et qui rêvent d’un autre monde. Dans Problemos, il raconte l’histoire de Victor qui vient passer avec sa femme, Jeanne, et sa fille quelques jours dans une communauté dirigée par Jean-Paul, un ami. Sur place, le groupe vit en marge d’une société dont il récuse le mode de vie et ses excès, prônant plutôt une organisation autour de la nature et du partage. Si Victor se montre sarcastique, il se prête au jeu. La ZAD, qui se bat contre l’implantation d’un centre aquatique, vit paisiblement sa vie. Jusqu’au jour où l’impensable se produit : une pandémie foudroyante a ravagé l’humanité et très vite les membres de la communauté comprennent qu’ils sont les seuls survivants. Et si c’était l’occasion de refaire enfin le monde ?

125890

Je vais être honnête avec vous : j’ai tout d’abord cru que j’aillais regarder une grosse daube, malgré que j’apprécie Eric Judor. Mais curieusement et à ma grande surprise, je me suis trompé. Le film est non seulement drôle mais traite subtilement de thèmes comme notre rapport à la nature, nos habitudes de consommation mais aussi notre tendance à répéter les mêmes erreurs. La communauté a quitté le monde pour s’affranchir de règles qu’ils dénoncent mais qu’ils finissent par reproduire entre eux. Très vite, les ambitions s’affirment, chacun cherche à tirer la couverture à lui et certains y redécouvrent les bienfaits de la propriété tout comme de la consommation à outrance et parfois inutile. Comme si l’utopie était justement utopique !

126358

Traité sous un aspect comique, Problemos analyse avec malice les limites et les contradictions de celles et ceux, idéalistes, qui parlent de changer le monde mais qui au bout du compte, ne font pas mieux. Chassez le naturel, il revient au galop comme on dit ! Autogestion oui, mais ordonnée avec un chef de préférence et dans l’ordre ! 😉 Et même si c’est loin d’être le film de l’année, le long-métrage se défend plutôt bien, malgré son côté absurde !

127608

C’est ce qui fait en réalité son charme ! :p

Problemos

Un film de : Eric Judor

Pays : France

Avec : Eric Judor, Blanche Gardin, Youssef Hajdi, Célia Rosich, Marie Helmer…

Genre : Comédie

Durée : 1h25

Sortie : le 10 mai

Note : 12/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s