Mal de pierres : un film impressionnant pour son côté soporifique

034740Une semaine. Une semaine que je n’étais pas allé au cinéma, profiter d’un moment de détente après une bonne journée de travail. Sept jours qui, pour le mordu de films comme moi, ont semblé une éternité.

J’ai donc profité des nouvelles sorties pour corriger tout cela et découvrir ce que la planète cinéma avait à m’offrir cette semaine. Direction donc Rosny pour voir Mal de pierres, le dernier long-métrage de Nicole Garcia avec en tête d’affiche, notre Marion nationale. Elle incarne Gabrielle, une femme d’une trentaine d’années. Elle aime passionnément les hommes mais son comportement fait plutôt scandale. Au sein de sa famille bourgeoise, elle dérange, on la croit folle. Atteinte de la maladie dite de la pierre, elle vit ses désirs intensément. C’est alors que sa mère la confie à José, un saisonnier qui a fui l’Espagne de Franco pour vivre en Provence. Il doit faire de Gabrielle une femme respectable. Partie en cure pour soigner ses crises, la jeune femme fait alors la rencontre d’un militaire revenu d’Indochine. Elle est immédiatement attirée par lui.

mal-de-pierres-photo1

Tiré d’un roman, Mal de pierres avait suscité mon intérêt pour sa bande-annonce et le fait qu’un film avec Marion Cotillard, ça vaut toujours le coup, malgré les deux heures qui duraient cette histoire. Après une journée intense, je me disais que j’allais passer avoir un peu de détente et entrer dans l’intimité d’une jeune femme qui exprime ses désirs mais qui est freinée par les conventions familiales et de la société. Nous sommes dans les années 1950 et être une femme libérée qui ose écrire ce qu’elle ressent pour un homme, cela ne passe vraiment pas. Gabrielle vit tellement les choses que parfois on se demande si elle arrive à faire preuve de discernement. Cassante envers José, un homme qu’elle ne désire pas et pourtant très patient, c’est en réalité pour mieux se protéger.

mal-de-pierres-photo3

Tous les éléments étaient réunis pour rendre l’histoire intéressante. Mais voilà ! Mal de pierres est tout seulement soporifique. Outre un rythme lent, ce qui alourdit le film, on tourne en rond. Le spectateur se demande quand arrive la scène finale et lorsqu’il ne décide de rester jusqu’au bout, se met à regarder son portable pour pouvoir tenir. Moi-même, je me demande encore comment j’ai fait pour rester éveillé, mes paupières devenant de plus en plus lourdes au fur et à mesure que le film avançait. Résultat, je suis sorti de la projection encore plus crevé qu’en arrivant, et il était seulement 21h30 ! Avec un mal de crâne en plus, tant parfois on a du mal à bien suivre le fil.

mal-de-pierres-photo6

Bien dommage parce que le film était intéressant sur le papier. Marion Cotillard reste néanmoins impressionnante, incarnant cette Gabrielle tourmentée et folle de passion. Cela évite le naufrage et qu’on s’en dorme, mais à quel prix !

Mal de pierres

Un film de : Nicole Garcia

Pays : France

Avec : Marion Cotillard, Louis Garrel, Alex Brendemühl, Brigitte Roüan, Victoire du Bois…

Genre : drame

Durée : 2h00

Sortie : le 19 octobre

Note : 7/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s