Olli Maki : « quatre boules de cuir… »

597021Aller au cinéma, c’est aller à la rencontre de quelques découvertes qui se nichent ci et là entre deux blockbusters et comédies populaires. En septembre dernier, lors de la Semaine de la Comédie UGC, je suis tombé sur un film finlandais au scénario plutôt simple et qui me faisait la promesse que j’aillais passer un bon moment, ce qui est toujours ça de pris après une journée de boulot bien remplie.

Nous sommes en 1962. Olli, c’est l’histoire d’un boxeur qui se prépare à un combat important, le plus important de sa vie. Il s’apprête à affronter Davey Moore, la grande star américaine du moment, pour le titre de champion du monde des poids plume. Direction la campagne finlandaise où il s’entraine d’arrache-pied et doit maigrir un peu. S’il gagne ce combat, on lui promet un avenir prestigieux. Tout semble prêt, à un détail près : Olli est tombé amoureux.

En préparant ma critique, je suis tombé sur une info que j’ignorais totalement : Olli Maki existe bel et bien. Le film est donc une histoire vraie qui retrace ce combat culte auquel il a participé dans un stade olympique d’Helsinki archi-comble. L’enfant du pays face à un monument de la boxe, cela valait bien une affiche !

the-happiest-day-in-the-life-of-olli-maki-2-photo2

Durant l’heure et demie que dure le film, on découvre un boxeur qui doit se plier aux contraintes de l’entraînement, soigner son image, répondre aux sollicitations des journalistes et surtout gérer un stress qui ne fera qu’augmenter au fur et à mesure de la confrontation. Tout cela sous les yeux de Raija, une jolie et timide blonde, qui ne laisse absolument pas notre champion indifférent. C’est même le grain de sable qui enraye un peu la machine, diront certains. Olli sait qu’il ne peut absolument pas passer à côté de son match, il ne doit penser qu’à son match et rien d’autre. Mais la présence de la jeune femme lui donne les moyens de s’évader et de relâcher la pression.

the-happiest-day-in-the-life-of-olli-maki-2-photo3

Présenté comme une comédie, j’aurais pensé qu’Olli Maki m’aurait fait rire, en réalité absolument pas ! Non pas que l’histoire était nulle en soi mais bon ! Une heure et demie intégralement en noir et blanc et en finlandais, sans compter un rythme un peu lent, mes paupières ont vu un peu de mal à rester ouvertes. Bien dommage parce que l’histoire sortait des sentiers battus et semblait une alternative idéale pour celles et ceux qui voulaient autre chose.

Mais si vous êtes fans du cinéma finlandais, ne vous gênez surtout pas ! 😉

Olli Mäki (Hymyilevä mies)

Un film de : Juho Kuosmanen

Pays : Finlande

Avec : Jarkko Lahti, Oona Airola, Eero Milonoff, John Bosco Jr…

Genre : comédie, biopic

Durée : 1h33

Sortie : le 19 octobre

Note : 9/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s