Une soirée spéciale

Fallait-il fêter le cinéma français, vendredi dernier ?

Bonne question quand on sait dans quelle situation se trouve toute une industrie qui ne sait toujours pas à quel moment elle pourra reprendre ses activités. L’ambiance est morose, l’inquiétude grandit et c’est dans ce contexte que l’Académie des César célébrait sa traditionnelle cérémonie, en mode COVID19.

Coronavirus oblige donc, c’est à l’Olympia – en lieu et place de la salle Pleyel – que le monde du cinéma français s’est réuni. Distanciation physique de rigueur et jauge très réduite dans la mesure où seuls les nominés étaient présents dans la mythique enceinte. C’est dans ce contexte que Marina Foïs a eu la lourde (et disons-le tout de suite l’impossible) tâche de divertir l’assistance et de faire oublier l’actualité bien triste et lourde. Ne tournons pas autour du pot, la prestation de l’ex-Robin des Bois n’était ni meilleure, ni pire par rapport à celle de Florence Foresti. Il faut dire que faire mieux ou moins bien aurait été un exploit et difficile pour la maitresse de cérémonie de marquer les esprits qui étaient de toute façon ailleurs. 

Marina Foïs, maitresse de Cérémonie des César 2021

L’occasion pour l’ensemble de la profession d’exprimer son impatience, son incompréhension mais aussi sa colère au gouvernement pour les raisons que vous connaissez. Roselyne Bachelot, la ministre (inutile) de la Culture et de la Communication a pris cher tout comme le Premier ministre, la palme d’or revenant à Corinne Masiero qui s’est littéralement mise à poil pour dénoncer une situation ubuesque, inique et surtout injuste. Une action qui n’a pas forcément fait l’unanimité mais qui n’est guère surprenante quand on sait surtout que madame la ministre a brillé par son… absence. Si certains se sont offusqués de voir l’actrice dans son plus simple appareil et trouvé la scène affligeante pour le cinéma français, d’autres ont salué le côté coup de poing d’une femme qui n’a jamais eu sa langue dans sa poche et qui se fiche littéralement des convenances, encore moins des conventions ! 

Corinne Masiero lors de la 46ème cérémonie des César

Le cinéma français – et par extension la culture française – n’a pas le cœur à la fête et la cérémonie de vendredi était une salutaire piqure de rappel pour celles et ceux qui auraient aimé qu’on mette les choses sous le tapis. Bien sûr, on pourrait davantage parler du palmarès 2020 qui a vu une jeune actrice de 14 ans remporter le César du meilleur espoir féminin, Jean-Pascal Zadi, celui du meilleur espoir masculin (pourquoi pas mais bon !), de Laure Calamy, consacrée meilleure actrice pour Antoinette dans les Cévennes, de la troupe du Splendide qui a reçu un César d’honneur et surtout le triomphe d’Albert Dupontel qui s’est adjugé pas moins de sept récompenses dont ceux de la meilleure réalisation et du meilleur film pour le décidément bien-nommé et si actuel Adieu les cons ! 

Une partie de la troupe du Splendid au moment de recevoir son César d’honneur

Un palmarès qui a le mérite et surtout l’exploit d’exister quand on sait que l’année dernière, les salles ont fermé six mois sur douze et que les multiplexes ainsi que les cinémas indépendants sont portes closes depuis le 28 octobre sans aucune amélioration à la clé. Ajoutez à cela, la désinvolture de Roselyne Bachelot, une ministre à la crédibilité bien entamée (pour ne pas dire purement et simplement enterrée) et un certain mépris du gouvernement, vous obtenez une édition particulière, sans saveur, transformée en tribune politique. Triste mais prévisible ! 

D’autant qu’une fois la crise passée (on l’espère au plus vite), viendra l’heure des comptes, au sens propre comme figuré, la colère ne faisant que grossir ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s