Le (grand) fossé

Roselyne Bachelot, ministre de la Culture et de la Communication

Roselyne Bachelot a – comme on pouvait s’en douter – passé une mauvaise soirée, lors de la 46ème cérémonie des César où ses oreilles ont dû siffler un bon nombre de fois, le monde du cinéma français ne ratant aucune occasion de tacler l’exécutif et crier sa colère. 

La réaction de la ministre (inutile) de la Culture ne s’est pas faite attendre. Sur les ondes de RTL, mercredi dernier, elle a estimé que la toute récente cérémonie n’a été, je cite, « utile au cinéma français », la considérant même de mauvais goût, estimant que ce n’était ni le moment ni le lieu de faire des revendications, et que la prestation des uns et des autres – notamment celle déculottée de Corinne Masiero – donnait une mauvaise (pour ne pas dire) désastreuse image de la culture française à l’étranger. 

Les propos de Roselyne ne sont guère surprenants en soi dans la mesure où elle fut particulièrement mise à partie et que les professionnels du secteur ne la portent pas vraiment dans leur cœur. On peut les comprendre quand on sait que depuis début janvier, l’exécutif continue de naviguer à vue et surtout ne donne aucune perspective de sortie quant à une situation ubuesque qui n’en finit pas et qui pourrait s’avérer très problématique, voire fatale, si rien n’est résolu. 

Comme il fallait s’y attendre, la dernière cérémonie des César allait tourner au règlement de comptes, l’Olympia transformé en tribune politique contre le gouvernement. Une attitude qui n’a pas fait l’unanimité, l’humoriste Sophia Aram – qu’on a connu plus et surtout inspirée – allant jusqu’à rallier les nominés qui lançaient des piques assassines… tout en étant vêtu d’une robe Prada ou d’un ensemble Yves Saint-Laurent. Il est vrai que pour être crédible, vaut mieux être un intermittent du spectacle plus ou moins crasseux, enfin passons ! 

Cette situation ubuesque n’est que la conséquence logique d’un mépris certain affiché par la ministre (inutile) de la Culture qui, au fur et à mesure des semaines et des mois, a (malheureusement) démontré toute son incapacité non pas à trouver la solution miracle, mais bel et bien de défendre les intérêts de celles et ceux avec qui elle est censée discuter et apporter des réponses. A plusieurs reprises, Roselyne Bachelot, a la crédibilité de plus en plus entamée, a peiné à donner un discours clair et ciblé afin que les exploitants (notamment les indépendants) et tout un secteur puisse voir de quoi demain sera fait, ayant qui plus est, le sentiment d’être déconsidérés. 

Ce qui a pour conséquence directe, une cérémonie des César assez WTF, loin du strass et des paillettes avec pour point d’orgue, une Corinne Masiero qui a eu le culot de se foutre littéralement à poil, ce qui était moins agréable, pour certains, ces derniers n’ayant sans doute pas eu la même réaction si Corinne Masiero avait vingt ans de moins et/ou les formes qui allaient avec (coucou Stéphane Tapie !) ! 

C’est pourtant ce genre de revendication qui permet de mettre en avant la situation actuelle que traverse la culture et le cinéma français, qu’on apprécie l’action ou qu’on le conspue totalement. La mise à poil de Corinne Masiero n’est que la traduction du fossé de plus en plus large qui se creuse entre le monde de la culture qui veut savoir s’il a encore un avenir (au rythme où vont les choses) et un gouvernement qui paie son manque de clarté mais aussi et surtout une indifférence qu’il ne feint même plus de masquer. Preuve supplémentaire de ce décalage, outre la réaction de la ministre, notons également celle du député (LR) du Vaucluse, Julien Aubert qui n’a rien trouvé mieux que de déposer plante à l’encontre de l’actrice pour… attentat à la pudeur ! 

Un fossé d’autant plus large qu’on ne peut prétendre à parler d’exception culturelle lorsque tout semble fait pour laisser tout un secteur livré à lui-même et sans réponses ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s