Tamara : la revanche (plutôt sympa) d’une blonde

ob_02fb5b_coygwt5weae18g1-jpg-largeLorsque j’étais ado et même jeune adulte, il m’arrivait de lire Le Journal de Spirou, hebdomadaire bien connu en France comme en Belgique. En parcourant les pages, je tombais régulièrement sur les aventures d’une ado, ronde, haute en couleurs, amoureuse d’un beau gosse et sortie tout droit de l’imagination d’un dessinateur et scénariste belges.

Quelques années après, Tamara est passée de la BD au grand écran pour mon plus grand plaisir et avec un scénario simple : notre héroïne débarque au lycée et se sent complexée par son poids. Pour faire taire les mauvaises langues, elle fait un pari un peu stupide avec sa meilleure amie Jelilah, sortir avec le prochain garçon qui franchira la salle de cours. Si Jelilah ne s’en sort pas trop mal, manque de pot pour Tamara, elle tombe sur Diego, le gars canon du bahut que toutes les filles ne manqueront pas de conquérir. Immédiatement sous le charme du jeune homme, elle pense que ses chances sont très proches de zéro. Mais c’est sans compter sur l’aide de sa copine et de Yoli, sa nouvelle sœur…

tamara-photo6

Il n’est jamais simple de transposer une BD au cinéma tant qu’on s’attend à ce que l’ensemble des personnages ou tous les éléments de l’histoire soient présents. Bien que cela fait un bail que je n’ai plus eu l’occasion de me replonger dans les aventures délirantes de notre héroïne, j’ai été pour ma part assez satisfait du résultat. Outre le fameux Diego revêtît par Rayane Bensetti, les personnes récurrentes de la BD sont bien là à commencer par la mère de Tamara, interprétée par une convaincante Sylvie Testud, son beau-père Chico joué par Cyril Guei et Yoli incarnée par une Ina Castagnetti attachante et très dégourdie pour son âge. On y retrouve également Philippe-André, le papa égoïste campé par Bruno Salome sans oublier l’ignoble Wagner représenté par Jimmy Labeeau ainsi Jelilah jouée par Oulaya Amara, impressionnante dans Divines, sorti en septembre dernier.

tamara-photo2

L’esprit de la BD est là malgré quelques polémiques. Pour certains fans, Héloïse Martin, qui incarne Tamara, n’était pas si ronde malgré qu’elle ait prix une dizaine de kilos pour le film. Remarque assez curieuse mais qui s’explique sans doute par le fait que quelques inconditionnels pensaient voir une copie conforme de la version sur planches. Ils crieront sans doute au scandale mais cela ne m’a pas plus choqué que cela. Au contraire, le synopsis colle assez bien avec notre contexte actuel, ce qui n’est pas mal réussi pour une BD qui existe depuis 2001.

tamara-photo5

Pour le reste, on passe un bon moment même si ce n’est pas non plus exceptionnel. On rigole des stratagèmes de Yoli pour aider sa sœur, des situations assez loufoques dans lesquelles se trouve Tamara sans oublier la voisine qui ne supporte plus ses enfants. Face à une mère trop protectrice et un beau-père qui cherche sa place, Tamara tente de conquérir la sienne avec plus ou moins de réussite, ce qui donne un côté réaliste au film. Et on se dit qu’on aimerait bien avoir une suite, juste comme cela ! 😉

Tamara

Un film de : Alexandre Castagnetti

Pays : France

Avec : Héloïse Martin, Sylvie Testud, Cyril Gueï, Rayane Bensetti, Bruno Salomone…

Genre : comédie

Durée : 1h43

Sortie : le 26 octobre

Note : 14/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s