Sing Street : pop music et bonne ambiance

ob_6d8617_3148ed6f-06cb-4107-84a6-a68d5422d9f5On est tous passés par là (pratiquement tous, je vous l’accorde !), on fait parfois preuve d’imagination (ou pas) pour séduire une jolie fille, surtout lorsqu’on n’est pas forcément taillé pour. Certains (s’)inventent des histoires, d’autres par la musique pour des résultats bien différents.

Dublin, 1985. Conor est un jeune sans histoires, compositeur à ses heures perdues. Il mène une vie tranquille jusqu’au jour où il est contraint de quitter son lycée privé de Dublin pour un autre établissement à la réputation assez rude comme les professeurs. En quittant son bahut, il tombe sur une jolie et mystérieuse fille, Raphina. Sous le charme, il lui dit qu’il écrit des chansons et qu’il est le leader d’un groupe. Il l’invite à prendre part au tournage de son prochain clip, reste plus qu’à trouver des musiciens !

Si vous êtes fans de pop anglaise des années 80 aux clips tout aussi loufoques qu’improbables et aux synthés stridents, ce film est pour vous ! On le devine assez facilement, la musique occupe une place essentielle dans ce long-métrage où tous les classiques de la Brit Pop y passent : a-ha, Duran Duran, Frankie goes to Hollywood… c’est l’époque des tenues criardes mais tendances, des vidéos avant-gardistes et de la musique électronique en veux-tu en voilà sans oublier les chanteurs volontairement efféminés, volontairement ambigus. Dans l’Irlande des années 1980, la musique venue tout droit de Grande-Bretagne est un moyen de s’évader, d’échapper à un quotidien pas tellement rose et que tout le monde souhaite échapper. Londres est la nouvelle terre promise des jeunes Dublinois et ce sont des bateaux entiers qui traversent la Mer d’Irlande pour mieux fuir la crise et le chômage.

sing-street-2-photo6

C’est dans cette atmosphère que Connor évolue et va peu à peu prendre confiance en lui. Il faut dire que son coup de cœur pour Raphina aide beaucoup, lui qui lui écrit des chansons en permanence et tente tant bien que mal à conquérir son cœur. Raphina n’est cependant pas une fille facile à apprivoiser, elle l’intimide et devra batailler pour se rapprocher d’elle. La musique devient alors une arme de choix pour notre musicien en herbe mais également une échappatoire. En effet, confronté à un environnement familial plutôt contraint avec des parents au bord de la séparation et un frère blasé par la vie, l’adolescent devra trouver sa propre voie tout en encaissant quelques coups, au sens propre comme figuré.

sing-street-2-photo4

Sing Street fait en tout cas du bien. On rigole et on profite en même temps d’une bonne liste de lecture (playlist pour celles et ceux qui n’auraient pas forcément saisi ^^’). Un film irlandais qui sort des sentiers battus et puisque je vous parle de bande son, de grâce écoutez la bande originale du film qui est tour simplement topissisme !

Sing Street

Un film de : John Carney

Pays : Irlande

Avec : Ferdia Walsh-Peelo, Lucy Boynton, Jack Reynor, Maria Doyle Kennedy, Aidan Gillen…

Genre : comédie

Durée : 1h46

Sortie : le 26 octobre

Note : 16/20

PS : et en bonus, je vous mets en ligne le clip extrait du film « Drive it like you stole it ». J’ai cette chanson dans la tête depuis que j’ai vu le film, il y a plus de deux mois ! ^^Enjoy !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s