« Fruitvale Station » : radioscopie militante d’un fait divers

fruitvale_station_ver2_xlgPour le premier film de l’année 2014, j’ai décidé de voir un film n’ayant bénéficié de peu de promotion et d’une sortie limitée. L’occasion pour moi de tester une nouvelle formule concernant mes critiques.

Imaginez-vous lors de la Saint-Sylvestre (en même temps, ce n’est pas compliqué, c’était il y a quelques jours seulement). Vous décidez de fêter le passage à la nouvelle année aux Champs Elysées avec votre copine et vos amis. En rentrant, vous rentrez dans le métro et prenez la ligne 1. Une bagarre éclate et des agents de la RATP interviennent. Jusqu’au drame.

Cette histoire est réellement arrivée le 1er janvier 2009 dans le métro de San Francisco à Fruitvale Station, le nom du titre du film réalisé par Ryan Coogler et produit par Forrest Whitaker. Oscar Grant, un jeune homme de 22 ans est arrêté avec ses camarades par les agents de la police des transports après une rixe dans la rame. Une arrestation musclée qui se terminera par une tragédie.

Auparavant, le film revient sur les vingt-heures qui précèdent cet événement capital. Vingt-quatre heures durant lesquelles on suit Oscar qui cherche à s’acheter une nouvelle conduite auprès de sa petite amie, Sophina, de sa mère et qui tente de tourner le dos au deal, afin de se comporter enfin en père de famille respectable et respecté. Ces choix le guideront vers la bonne direction mais également sur son destin.

fruitvale-station-main

Fruitvale Station est un film militant dans la mesure où le réalisateur insiste sur la façon dont les agents ont procédé à l’arrestation de Oscar et le drame qui s’en est suivi. Toutefois, il n’en fait pas une personne exempte de tout reproche comme le rappelle un flashback qui sera déterminant pour l’intrigue. Oscar est un jeune homme qui n’a fait pas toujours été exemplaire mais qui cherche à se racheter, à redonner un sens à sa vie, tout en restant un jeune homme qui s’en va dans le centre de San Francisco fêter le passage à la nouvelle année et qui ne veut d’ennuis avec personne. Comme le souligne si bien Ryan Coogler, la victime fut souvent oubliée lors du drame certains s’étant fait une idée toute faite sur lui (positive comme négative). Le réalisateur a plutôt préféré se concentrer sur la dimension humaine de l’histoire, ce qui est une grande réussite.

fruitvale_station

Fruitvale Station est donc un film à voir et il n’est pas impossible que vous vous sentiez révoltés, du moins amers à la sortie, surtout à la lecture de l’épilogue qui clôt le film. Le film est fort, les acteurs sont impressionnants ainsi que la scène d’arrestation en raison de sa violence. Bref, un film qui gagne à être connu et un fait divers qui gagne à ne pas tomber dans l’oubli.

Fiche technique :

Fruitvale Station

Un film de : Ryan Coogler

Avec : Michael B. Jordan, Octavia Spencer, Melonie Diaz, Ahna O’Reilly, Kevin Durand, Chad Michael Murray…

Pays : Etats-Unis

Genre : drame

Durée : 1h25

Sortie le : 1er janvier 2014

Note : 16/20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s