La Culture, grande absente de la Présidentielle ?

Emmanuel Macron et Marine Le Pen lors du traditionnel débat d'entre-deux-tours, le 20 avril dernier. Alors que nous, Français, apprêtons à élire notre futur(e) président(e) de la République, un constat s’impose à l’issue d’une campagne particulièrement terne, pauvre et sans saveur. Les questions relatives à la culture, et notamment au cinéma, furent purement et simplement … Lire la suite La Culture, grande absente de la Présidentielle ?

Le monde après nous : Être jeune en 2022

Parfois le cinéma rengorge de films plus ou moins confidentiels, auxquels on n’aurait pas forcément pensé mais qui vous attirent l’œil quand même. C’est d’ailleurs toute la magie d’une programmation riche et variée, ça permet de choisir selon ses envies et si on est en plus l’heureux propriétaire d’une carte illimitée, c’est encore mieux !  C’est … Lire la suite Le monde après nous : Être jeune en 2022

La revanche des Crevettes pailletés : Sportifs et toujours fiers

Il y a trois ans, j’avais découvert une comédie à la fois divertissante mais aussi engagée, le genre de films nécessaire pour faire évoluer les consciences et abattre les préjugés, tout en restant détendu et en évitant tout ton moralisateur.  Rebelote aujourd’hui avec le retour de notre équipe de water-polo préférée qui après la Croatie, … Lire la suite La revanche des Crevettes pailletés : Sportifs et toujours fiers

Le monde d’hier : dilemme

Je ne suis pas trop sur mon blog ciné ces temps-ci, ni même au cinéma d’ailleurs ! La « faute » à mon gremlin (attention ! Que les choses soient claires, je suis totalement gaga de mon petit gars, il me remplit de joie ^^’) mais aussi à une élection présidentielle que je suis, même de très loin vu … Lire la suite Le monde d’hier : dilemme

Entre les vagues : meilleures amies, soeurs de coeur

Il va sans dire, Deborah Lukumuena a fait un sacré bout de chemin depuis Divines, film où je l’ai découvert pour la première fois, en 2016, et pour lequel elle a obtenu le César du meilleur second rôle féminin l’année suivante.  Celle qui est également à l’affiche de Robuste, nous présente une histoire, celle d’une … Lire la suite Entre les vagues : meilleures amies, soeurs de coeur

Trois fois rien : réinsertion(s)

Vivre dans la rue. Un « exercice » que tout le monde redoute, signe de déchéance sociale et même humaine. D’autant qu’on peut facilement basculer du mauvais côté, tant les causes sont multiples (alcool, perte d’emploi, dépression, rupture sentimentale…) Aussi, lorsqu’une opportunité inattendue vous est offerte pour sortir de cette situation, on ne sait pas trop quoi … Lire la suite Trois fois rien : réinsertion(s)

A plein temps : l’interconnexion n’est plus assurée

Laure Calamy continue son bonhomme de chemin dans le cinéma français au point de s’y installer durablement, c’est du moins l’impression que cela me donne, une impression qui se confirme de films en films, notamment lorsqu’elle campe des rôles plus mélancoliques, voire dramatiques.  Nous sommes en Bourgogne, non loin de l’Ile-de-France. Julie est divorcée, mère … Lire la suite A plein temps : l’interconnexion n’est plus assurée

Les meilleures : aimer, un tabou ?

Lina El Arabi est une actrice française assez méconnue même si certains ont dû sans doute la découvrir dans Familly Business sur Netflix. Une comédienne discrète donc mais qui dégage quelque chose d’assez fort, cela fut notamment le cas dans Noces, où elle incarne une Belge d’origine pakistanaise promise à un mariage forcé.  Son nouveau … Lire la suite Les meilleures : aimer, un tabou ?

Goliath : pot de terre

Vous connaissez très probablement l’histoire du pot de terre contre le pot de fer, ce combat en apparence très inégal dont l’issue ne fait aucun doute, du moins sur le papier. Le plus souvent, il suffit d’un combat acharné et de quelques personnes pour que l’improbable se produise.  Nous sommes en Bretagne. France, professeur d’EPS … Lire la suite Goliath : pot de terre

Viens je t’emmène : préjugés et paranoïas

Alain Guiraudie est un réalisateur dont le nom ne vous dira peut-être pas grand-chose mais dont le cinéma est particulier, voire très particulier. J’en avais déjà eu l’impression avec ses deux précédents long-métrages, L’inconnu du lac, sorti en 2013 et Rester vertical, à l’affiche trois ans après. Des long-métrages un peu sombres avec des personnages principaux plus … Lire la suite Viens je t’emmène : préjugés et paranoïas