[CANNES 2022] Coupez ! : Zombies et hommages

Ce film a été présenté en ouverture du Festival de Cannes qui se tient du 17 au 28 mai.  Michel Hazanavicius est un cinéaste qui aime le cinéma. Bon dit comme cela, je ne fais qu’enfoncer une porte ouverte, mais c’est un fait intangible chez lui. Il aime le cinéma et l’a montré à plusieurs … Lire la suite [CANNES 2022] Coupez ! : Zombies et hommages

Le cinéma, « Arme d’émotion massive »

Malgré la présence encore notable de la COVID19, on assiste progressivement à un retour à la normale notamment dans les salles obscures même si niveau fréquentation, on est encore loin du niveau de 2019 (mais cela nous y reviendrons plus tard)  Ce retour à la normale concerne également le Festival de Cannes qui revient à … Lire la suite Le cinéma, « Arme d’émotion massive »

Bonne mère : la taulière 

On connaît davantage Hafsia Herzi en tant qu’actrice, une femme qui dégage quelque chose d’assez particulier sur l’écran, notamment à travers son regard quelque peu énigmatique. En revanche, on la connaît assez peu en tant que réalisatrice. Aussi, lorsque j’ai entendu parler de son nouveau projet, Bonne mère, c’est par curiosité que j’ai décidé de … Lire la suite Bonne mère : la taulière 

[CANNES 2021] Titane : fusion(s)

Ce film a été présenté en compétition du Festival de Cannes qui s’est tenu du 6 au 17 juillet. Le cinéma regorge de projets et de créations, les plus étonnantes, les plus innovantes, les plus choquantes, c’est selon. C’est ce qui fait sa force mais aussi sa faiblesse, en tout cas, cette façon de faire … Lire la suite [CANNES 2021] Titane : fusion(s)

Cannes 2020

Ces temps-ci aurait dû se tenir le Festival de Cannes, 73ème du nom. Du 12 au 23 mai, cinéphiles, professionnels et acteurs du monde entier aurait dû fouler le tapis rouge et découvrir les films sélectionnés, sous l’œil de Spike Lee, le président du jury. Un bel évènement en somme après un très bon cru … Lire la suite Cannes 2020

Atlantique : amour d’outre-tombe

Le cinéma africain tisse tranquillement sa toile, même si cela ne se voit pas à première vue. C’est un cinéma particulier, qui n’est pas facile à apprivoiser et qui se distingue par sa « gravité », le fantastique n’étant jamais très loin. Nous sommes au Sénégal, dans une banlieue populaire de Dakar. Souleiman est un homme d’une … Lire la suite Atlantique : amour d’outre-tombe