Si j’étais un homme : a-ffli-geant ! (non mais vraiment a-ffli-geant !)

Il y a des jours, on est plutôt (voire très) contents d’avoir une carte illimitée, cela évite de s’énerver en sortant d’une projection tant le film était tout pourri, même si cela ne compensera pas le temps que vous avez perdu pour voir une daube. C’est le sentiment que j’ai eu en allant voir Si … Lire la suite Si j’étais un homme : a-ffli-geant ! (non mais vraiment a-ffli-geant !)