Au revoir là-haut : gueule(s) cassée(s), vengeance chaude

Adapter un livre au cinéma. Un exercice bien plus complexe qu’il n’y paraît dans lequel la moindre erreur se paie cash. Deux écueils sont en effet à éviter : que le film fasse un copier-coller du bouquin (un gros résumé si vous voulez) mais aussi que le réalisateur prenne trop de libertés par rapport à la … Lire la suite Au revoir là-haut : gueule(s) cassée(s), vengeance chaude