Inexorable : drame à huis clos

Je le dis souvent sur mon blog, j’ai une appétence pour le cinéma belge, qu’il soit francophone comme néerlandophone. Un cinéma particulier, qui dégage quelque chose d’assez innovant et qui ose des fois.  Fabrice du Welz n’y est pas trop étranger. Cinq ans après l’avoir découvert avec Message from the king, (dans lequel le regretté Chadwick … Lire la suite Inexorable : drame à huis clos