Cet été-Là : Décalage(s)

Les grandes vacances. C’est souvent l’occasion de s’évader, de se faire des amis, de faire de nouvelles expériences ou que sais-je. C’est, quoi qu’il en soit, un moment particulier en plein été avec son lot de souvenirs et de moments joyeux, mais aussi mélancoliques voire un peu plus tristes. 

Dune en sait quelque chose. Elle a 11 ans et chaque été, elle passe habituellement ses vacances dans la vieille maison de famille non loin de Seignosse dans les Landes. En compagnie de Thiago et Sarah, ses parents, elle profite d’un mois de tranquillité où l’attend, comme chaque année, Mathilde, 9 ans, sa copine. Sauf que ces vacances-là sont différentes des précédentes. D’une part, parce que l’année dernière, la famille ne s’est pas déplacée et d’autre part, certains signes ne trompent pas. Sa mère est distante, ses parents s’éloignent et par-dessus tout, elle se sent en décalage par rapport à Mathilde qui tarde à grandir. Dune sens que quelque chose cloche, elle veut en savoir plus. Sans se douter que cet été-là Dune va devenir plus mature.

Eric Lartigau. Son nom ne vous dit rien dans l’absolu mais je vous dis, La famille Bélier, vous remettez sans doute un nom derrière le réalisateur. Après le succès qu’on connaît de ce film qui a révélé une certaine Louane et une comédie plutôt discrète mais non moins intéressante mettant en scène Alain Chabat et les réseaux sociaux (Je suis là), changement de cap avec un film un plus mélancolique, c’est du moins le sentiment que j’ai eu en le découvrant. 

Dune passe en effet ses vacances avec le sentiment d’être en décalage. En décalage avec ses parents, avec Mathilde, avec les jeunes du camping non loin… bref avec tout le monde. Elle le voit, cet été ne ressemble à aucun autre comme si l’insouciance s’était envolée. Ce sentiment, elle le voit avec sa mère qui est plongée dans une grosse déprime, pour ne pas dire une dépression. Elle le voit aussi par rapport à son père qui, derrière son côté jovial, semble en réalité plus tourmenté. Elle peine à comprendre ce qui se passe mais elle est sure d’une chose : il y a un avant et un après. Dune a 11 ans mais elle détonne par une certaine maturité, ce qui fait tache d’huile dans certaines situations. C’est dans ce moment si particulier que Dune fera la part des choses et éclaircir, un peu malgré elle, certaines zones d’ombres, notamment une qui la fera définitivement grandir.

Comédie familiale dramatique, Cet été-là est à mille lieux de la Famille Bélier même si certaines liens existent entre les deux films. Un long-métrage qui, malgré des longueurs, n’en reste pas moins pertinent et touchant

Cet été-là

Un film de : Eric Lartigau

Avec :  Rose Pou Pellicer, Juliette Havelange, Marina Foïs, Gael Garcia Bernal, Chiara Mastroianni…

Pays : France

Genre : Comédie, Drame

Durée : 1h39

Sortie : 4 janvier 

Note : 12/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s