Les Folies Fermières : cabaret et terroir

Le cabaret, ce monde du spectacle magique, féérique qui vous en met plein la vue, popularisé par un certain Patrick Sébastien durant de nombreuses années sur TF1 puis France 2. Un endroit où on oublie le plus souvent ses soucis, l’objectif étant de passer une belle, voire très belle soirée. 

Le cabaret, c’est le projet assez fou d’un homme qui n’a jamais cessé de rêver. Nous sommes dans le Cantal. David est un jeune exploitant agricole qui a repris le domaine de son père et de son grand-père. La crise et des mauvaises récoltes successives font que l’exploitation est au plus mal. David se bat comme un chien pour que l’héritage et le travail de toute une vie ne soient pas liquidés au sens propre comme figuré. Après avoir obtenu un sursis du tribunal de commerce, il se rend à un cabaret-bar à Aurillac. C’est la révélation et David ne va pas par quatre chemins : il veut montrer le premier cabaret à la ferme, un endroit où on passerait du bon temps tout en profitant des produits du terroir, produits sur place. Si David est, bien évidemment, très enthousiaste, ce n’est pas trop le cas de ses proches notamment sa mère et surtout son grand-père qu’il va falloir plus que convaincre ! 

Les Folies fermières sont tirées d’une improbable et incroyable histoire vraie, celle de David Chaumette qui, pour sauver son exploitation de la faillite, crée en 2015 son propre cabaret à la ferme à Garrigues dans le Tarn. Une idée folle, voire vraiment folle mais suffisante pour innover et surtout faire preuve de résilience. David se trouve, en effet, au pied du mur et n’a plus vraiment d’option pour sauver la ferme de son enfance. Dans ce genre de situation, on accepte le plus souvent et avec fatalisme la situation en validant la liquidation judiciaire, quand certains, pris de honte voire de désespoir, préfèrent mettre fin à leurs jours. 

Ce n’est pas tellement le tempérament de David qui compte bien conserver ce bien familial. Encore faut-il être suivi dans cette folle aventure et être pris au sérieux. Malgré sa timidité et une certaine candeur, David arrive à convaincre Bonnie, une danseuse de cabaret douée de s’embarquer dans l’affaire. L’exploitant n’en démord pas, ce cabaret peut apporter quelque chose de neuf et même bien plus !

En effet, plus qu’un simple spectacle, c’est aussi une identité qui s’affirme. Celle de David, bien sûr, face au scepticisme de ses proches, mais aussi d’un terroir qui ne veut pas mourir et qui veut faire comprendre que même à la campagne, on a aussi des idées. Des idées simples mais ô combien essentielles pour maintenir le lien social. 

Divertissant et (suffisamment) drôle, les Folies fermières sont une véritable leçon de vie où le mot résilience prend tout son sens. Un film agréable quoi ! 

Les folies fermières

Un film de : Jean-Pierre Améris

Avec : Alban Ivanov, Sabrina Ouazani, Michèle Bernier, Bérengère Krief, Moussa Maaskri, Guy Marchand… 

Pays : France

Genre : Comédie, Drame

Durée : 1h49

Sortie : 11 mai

Note : 14/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s