Le monde après nous : Être jeune en 2022

Parfois le cinéma rengorge de films plus ou moins confidentiels, auxquels on n’aurait pas forcément pensé mais qui vous attirent l’œil quand même. C’est d’ailleurs toute la magie d’une programmation riche et variée, ça permet de choisir selon ses envies et si on est en plus l’heureux propriétaire d’une carte illimitée, c’est encore mieux ! 

C’est ainsi que mon attention s’est portée sur le film de Louda Ben Salah-Cazanas. Ce nom ne vous dit rien (rassurez-vous moi non plus !) mais la bande annonce de son long m’a convaincu pour découvrir son projet. Tout commence à Paris. Labidi est un écrivain, à la plume prometteuse, voire très prometteuse. Il aimerait bien vivre de ce don mais en attendant, il enchaîne les petits boulots et partage une ridicule chambre de bonne avec un ami. Alors qu’il se rend chez ses parents à Lyon, il tombe sur Élisa, étudiante en lettres. La jeune femme est mignonne, intelligente, cultivée. Lui se sent petit, minable, inintéressant. Contre toute attente et à sa grande surprise, Élisa tombe sur son charme. Labidi s’investit à fond dans sa relation, avec pour fil conducteur, faire tout pour que sa compagne s’épanouisse. Quitte à vivre au-dessous de ses moyens, avec le risque de se brûler les doigts. 

Labidi est un jeune homme perdu. Il ne sait pas trop où il va. Pire, il a l’impression qu’il stagne. Malgré un diplôme en lettres et en littérature, il vit dans une chambre de bonne et dort à même le sol. Il ne vit pas de son talent, en dépit de son potentiel et du fait qu’il a un agent littéraire, et pour payer le loyer et manger (un minimum), il livre des repas pour Deliveroo, ce qui ne l’empêche de creuser son découvert qui devient, en toute logique, abyssal. Pour vivre (ou plutôt pour survivre), il doit faire d’imagination d’autant qu’il n’aime pas trop que ses parents lui viennent en aide, sans doute par fierté. 

Aussi lorsqu’il rencontre Élisa, c’est le coup de foudre assuré. Labidi veut montrer qu’il peut être là pour sa belle, il veut sans doute l’impressionner et ne pas passer pour un looser, le mec qui est incapable de lui offrir un verre au premier rendez-vous. Alors Labidi multiplie les magouilles et autres combines, ce qui lui permet d’avoir un autre train de vie. Toutefois, n’est-il pas dans une fuite en avant, lui qui cherche désespérément sa voie ?

Ne vous fiez pas aux apparences, Le monde après nous ne se montre pas prétentieux, bien au contraire ! Il dépeint plutôt une génération, celle-ci qui se sent déclassée et qui peine à avoir confiance en l’avenir mais qui sait que la vie est une lutte et qu’elle doit se débattre pour trouver sa voie. Labidi est l’exemple type de cette jeunesse abonnée au système D mais qui s’accroche vaille que vaille, car pas le choix. Un film sérieux qui ne s’interdit pas quelques situations cocasses, histoire de nous rappeler que la vie est parfois cynique, voire très cynique mais qu’elle vaille la peine d’être vécue à fond (surtout si l’amour s’en mêle !) 

Le monde après nous

Un film de : Louda Ben Salah-Cazanas

Avec : Aurélien Gabrielli, Louise Chevillotte, Saadia Bentaïeb, Noémie Schmidt, Jacques Nolot, Mikaël Chirinian, Isabelle Prim… 

Pays : France

Genre : Romance, Drame

Durée : 1h25

Sortie : 13 avril 

Note : 14/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s