Tendre et saignant : pièce de boucher

Le cinéma français a toujours dans sa botte, la bonne comédie romantique assez sympa et trop prise de tête, celle avec qui, on ne prend pas tellement de risque en allant la voir et qui satisfera tout le monde. C’est un peu le cas avec Tendre et saignant, le dernier film de Christopher Thompson – fils de Danièle – qui dirige sa compagne, Géraldine Pailhas, et Arnaud Ducret. 

Nous sommes à Paris. Charly Fleury est journaliste mode, rédactrice en chef de Chiffons, un magazine de premier rang. Elle gagne (plus que) correctement sa vie et elle est très occupée. A peine, elle a juste le temps de croiser son père, Jacques. Si Charly est très proche de son papa, cela fait un bail qu’elle n’est pas passé le voir à la boucherie familiale, un commerce de quartier qui a une bonne réputation. Entre temps, elle fait la connaissance de Martial Toussaint. Martial est un homme plutôt sympa, beau gosse et avenant. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que Martial travaille dans la boucherie de son père. Les choses se précipitent lorsque Charly perd brutalement son papa, héritant au passage de la boutique et du personnel. Charly souhaite vendre, ce que Martial veut absolument éviter en tentant de l’en dissuader. Réticente au départ, et désireuse de tourner la page, Charly se laisse finir par convaincre. Séduite par le charisme de Martial, tous deux embarquent dans une aventure commune qui pourrait bien changer leur vie. 

Martial et Charly, Charly et Martial. Deux caractères bien trempés et dont on se demande comment ils peuvent être complémentaires tellement de nombreuses différences existent. Charly est une femme active, très tournée dans son boulot dans lequel tout n’est que faux-semblant et apparences (normal, nous sommes dans le monde de la mode !), elle évolue dans un monde superficiel. Martial, lui, est un artisan-boucher qui aime son métier mais aussi les gens. Il va directement au contact du terroir, bien nécessaire pour connaître et sélectionner le produit, la perle rare. 

Cette différence n’empêche cependant pas Charly et Martial de s’embarquer dans une aventure commune, celle de faire de la boucherie familiale, la boucherie de son père, la boucherie que tout le monde s’arrache. Si au départ, il s’agissait uniquement d’honorer des commandes mais aussi la mémoire de Jacques, les choses prennent rapidement une autre tournure, en particulier pour Charly qui renoue avec son passé mais également avec son père. Cette boucherie, c’est son héritage, c’est ce qu’elle est vraiment et Martial est celui qui peut à la fois l’aider à faire le vivre, à travers le talent de ce dernier. Ils se comprennent bien plus qu’on ne le pense et ils peuvent aussi tout se dire, ce qui peut bien être utile des fois. 

Comédie sympathique donc, Tendre et saignant, c’est le film « sans prise de tête » à voir après le taf par exemple et qui dépeint assez bien le monde impitoyable de la mode mais également de ces nouvelles stars issus des réseaux sociaux ou des émissions culinaires de type Top Chef et qui parfois, peuvent prendre la grosse tête. 

Tendre et saignant

Un film de : Christopher Thompson 

Avec :  Géraldine Pailhas, Arnaud Ducret, Alison Wheeler, Stéphane de Groot, Jean-François Stévenin, Antoine Gouy, Elisa Ruschke, Anne Le Ny, Antony Hickling…  

Pays : France

Genre : Comédie, Romance

Durée : 1h31

Sortie : 19 janvier

Note : 14/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s