Licorice Pizza : Maturités

Je ne connais pas Paul Thomas Anderson, du moins je ne connais pas trop sa filmographie et – qui sait ! – j’ai peut-être découvert certains de ses films sans savoir que c’était lui qui les réalisait. Toutefois, lorsque je suis tombé sur la bande annonce de son dernier film, ma curiosité n’a fait qu’un tour et j’ai voulu, en toute logique, en savoir un peu plus.

Nous sommes en 1973 dans la vallée de San Fernando en Californie. Alana Kane, 25 ans, assiste un photographe dans un lycée. Elle tombe sur Gary Valentine. Gary a dix ans de moins qu’elle, un détail qui ne semble pas trop lui poser problème bien au contraire ! C’est une évidence, il a rencontré la femme de sa vie et pour l’impressionner, il lui dit qu’il est acteur. Si Alana repousse gentiment les avances de ce jeune prétendant, très vite elle se rapproche de Gary. Elle accepte même de prendre l’avion et d’aller le voir en représentation à New-York. Ils deviennent amis et comptent bien le rester malgré l’attirance évidente. Ensemble, ils vont à la fois, s’apprécier, mais aussi s’opposer, s’engueuler pour mieux se retrouver. 

Alana et Gary, c’est avant tout deux personnalités à la fois complémentaires et opposés. Complémentaires car on devine assez facilement la complicité qui les unit, opposés car différents sur plusieurs points. Outre la grosse différence d’âge, Alana est une jeune femme qui tente de trouver sa voie dans sa vie d’adulte naissante là où Gary, malgré son statut d’enfant-star, reste encore un ado qui fait les 400 coups. Si Alana est quelqu’un de raisonnable, Gary lui a toujours une idée en tête, surtout lorsqu’il a un plan business. Alana paraît plus posée lorsque Gary reste immature. 

Pourtant, Alana et Gary ont un fort besoin d’être ensemble, de se retrouver, se chambrer. L’attirance est là, elle est palpable mais elle se confronte assez rapidement au principe de réalité. Après tout, est-ce vraiment raisonnable, voire sain, pour Alana de trainer avec un ado de 15 ans qui pourrait être son frère, même si cela ne l’empêche d’exprimer des signes de jalousie lorsqu’une fille un peu plus jeune se rapproche (un peu trop) de « son » Gary ? De l’autre côté, Gary ne risque-t-il pas de se passer de ce coup de foudre ? Peut-il réellement faire de preuve de maturité et être à la hauteur d’une femme qui pourrait être sa sœur ? Des questions légitimes qui n’empêchent cependant les deux protagonistes de grandir et de s’épanouir en compagnie de l’autre, comme si, malgré tout, l’évidence était là, reste plus qu’à l’assumer !

Comédie touchante, Licorice Pizza se distingue par son rythme et son côté mélancolique. On est tout simplement pris d’affection pour nos deux protagonistes dont on souhaite que tout simplement bien, le spectateur constatant lui-aussi l’évidence. C’est en tout cas, le but recherché par Paul Thomas Anderson avec son histoire singulière et tout simplement belle. 

Licorice Pizza

Un film de :  Paul Thomas Anderson

Avec : Alana Haim, Cooper Hoffman, Sean Penn, Tom Waits, Bradley Cooper, Benny Safdie… 

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie, romance, drame

Durée : 2h14

Sortie : 5 janvier

Note : 15/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s