Nos plus belles années : l’amitié, à toute épreuve !

Pour la première critique de l’année, je vous emmène chez nos frères italiens à la rencontre de quatre amis. 

Nous sommes en 1982 à Rome. Giulio et Paolo ont seize ans et la vie devant eux, c’est le temps de l’insouciance. Lors d’une manifestation, ils portent secours à Riccardo, un militant grièvement blessé par la police. Ce dernier s’en sort, ce qui lui vaut le surnom de Survivor. Tous les trois forment un groupe soudé et uni. Peu de temps après, Gemma, une fille aussi belle et que libre, rejoint la bande. Durant de nombreuses années, chacun des quatre protagonistes va connaître des instants heureux, mais aussi des épreuves, des remises en question, des crises, des désillusions mais aussi l’espoir et la révolte, à l’instar de l’Italie… et de leur amitié. 

Nos plus belles années, c’est quarante ans, du début des années 1980 à nos jours, d’une amitié aussi forte que conflictuelle où l’idéalisme et les rêves font progressivement place à la (dure) réalité des choses. Giulio, Paolo, Riccardo et Gemma font partie de cette génération née dans les années 1960 qui a connu l’insouciance malgré la fin des Trente Glorieuses et les tensions Est-Ouest. Ils sont épris de liberté et empreints de valeurs, ils veulent changer le monde. Leurs certitudes sont mis à l’épreuve au fil des évènements de l’Histoire aussi bien du monde que de l’Italie : la chute du mur de Berlin, les affaires de corruption et les conséquences de l’opération Mains propres avec l’avènement de Silvio Berlusconi, le 11 septembre, le passage à l’an 2000 sans oublier l’émergence du Mouvement Cinq étoiles… autant de moments qui façonneront nos personnages et leur feront prendre des chemins tantôt communs, tantôt séparés. 

En effet, Giulio, Paolo, Riccardo et Gemma s’aimeront puis se détesteront, se maudiront pour ensuite se retrouver, régler leurs comptes ou encore faire preuve de nostalgie. Une façon subtile de dire que l’amitié, c’est finalement comme l’amour, c’est même une autre forme d’amour ! Elle n’est pas linéaire, elle connaît des hauts, des bas, des trahisons, des rancoeurs mais aussi des pardons et des réconciliations. Au fil de leurs histoires collectives, comme personnels, c’est ce que vivra précisément cette bande des quatre, sans pour autant ne rien regretter. 

Malgré 2h15 au compteur, Nos plus belles années se veut drôle, mais aussi touchant et mélancolique d’autant qu’à travers Giulio, Paolo, Riccardo et Gemma, c’est aussi un portrait de nous-même avec nos succès, nos joies mais aussi nos désillusions et nos regrets. 

Une belle histoire pour (bien) débuter 2022.

Nos plus belles années (Gli anni piu belli) 

Un film de :  Gabriele Muccino

Avec : Pierfrancesco Favino, Micaela Ramazzotti, Kim Rossi Stuart, Claudio Santamaria… 

Pays : Italie 

Genre : Comédie, Comédie dramatique, Drame

Durée : 2h15

Sortie : 29 décembre 2021

Note : 16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s