Top and Flop : mon palmarès 2021

2021 n’a pas commencé le 1er janvier mais bel et bien le 19 mai, jour où les salles obscures ont (enfin) eu l’autorisation d’ouvrir leurs portes, après six mois de fermeture contrainte et (surtout) forcée. Une ouverture bienvenue quand on sait que les exploitants (en particulier les indépendants) devaient faire face à l’appétit toujours aussi féroce de Netflix, Disney +, Amazon et compagnie. Si niveau fréquentation, on est encore loin du niveau d’avant la crise, certains signent demeurent encourageants. Peu à peu les Français retournent, comme j’ai pu le constater il y a quelques semaines lorsque je suis allé voir le dernier Spiderman dans une salle remplie à craquer, un véritable exploit vu le contexte, pass sanitaire en prime ! 

Le cinéphile que je suis continue vaille que vaille à assouvir sa passion débordante pour le 7è art malgré un vie professionnelle et surtout personnelle bien remplie. Hé oui ! A peine les salles ouvertes qu’une semaine après, mon gremlin a pointé pour la première fois le bout de son nez ! Un changement assez net dans mon existence qui implique une organisation à toute épreuve ! Ainsi, adieu la dernière séance du samedi soir, privilégier plutôt celle de fin d’après-midi avec si possible un long-métrage pas trop long justement. Résultat, un bon nombre de films pour lesquels j’ai mis plus ou moins volontairement les pouces mais également des critiques un peu moins présentes sur mon blog. 

Malgré cela, j’ai quand même pu profiter de cette année ciné, finalement (bien) plus riche que la précédente, notamment grâce à la nette présence des blockbusters qui nous avaient tellement manqué en 2020. Sur ce point, si Marvel n’a pas manqué son rendez-vous avec le public et que certains films du célèbre studio ont su tirer leur épingle du jeu comme Shang-Chi et la légende des dix anneaux ou bien encore Spiderman : No way from home, d’autres se sont distingués pour leur côté dispensable, je pense en particulier à Black Widow qui, en dépit de l’attente et des multiples reports qu’il avait subi, a été une forte déception. Quant à Venom : let there be Carnage, euh comment dire ? 

Côté autres genres, le cinéphile (un peu) exigeant que je suis en a eu pour son abonnement lui permettant de découvrir toute une pléiade de films et d’histoires. Si Si on chantait m’a donné un bon moment de détente, que j’ai trouvé West Side Story version Spielberg époustouflante, que The French Dispatch m’a conquis tout comme Gagarine et que Valérie Lemercier m’a agréablement surpris avec son biommage à Céline Di… (pardon Aline Dieu), j’ai également découvert des cinéastes nouveaux (ou plutôt nouvelles) telle que Chloe Zhao avec Nomadland et Julia Doucournau et son fameux comme dérangeant Titane, lauréat de la Palme d’Or au Festival de Cannes. En revanche, les Tuche 4 ont été d’un ennui total et Les Méchants d’une pauvreté abyssale tout comme Cigare au miel, trop resté dans le cliché sans oublier Lui, le dernier projet de Guillaume Canet qui malgré un synopsis intéressant m’a davantage filé la migraine que le reste !

C’est dans cette atmosphère que mon top and flop n’a pas trop été compliqué à faire. Si, côté flop, Les méchants occupent une place de choix, côté top, c’est Respect, le biopic consacré à Aretha Franlkin qui s’est particulièrement distingué même si Suprêmes, autre biopic dédié à NTM aurait pu prétendre sans difficulté au titre. Chanteuse hors-pair et (surtout) femme résiliente, son histoire fut agréable à découvrir et je vous invite à le faire si ce n’est toujours pas fait ! 

Sur ce, allons découvrir ce que 2022 nous réserve ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s