Les Olympiades (Paris XIII°) : équation amoureuse

Jacques Audiard est un cinéaste qui a l’avantage de proposer des projets divers et variés, assez actuel même si, pour être tout à fait honnête avec vous, je n’ai pas eu l’occasion de voir l’ensemble de ses films, à l’exception notable de Dheppan, son long-métrage de 2015 pour lequel il a obtenu la Palme d’Or et que je vous recommande chaudement. Après les Frères Sisters (son premier film en anglais si je n’abuse et que je n’ai toujours eu l’occasion de découvrir), changement radical d’endroit et d’époque. Direction Paris, le XIII° et un lieu atypique de la capitale pour nous raconter une histoire classique, mais en réalité pas tant classique que cela. 

Nous sommes aux Olympiades, un lieu typique en plein cœur du quartier chinois entre la Place d’Italie, Tolbiac, la Bibliothèque François Mitterrand et le boulevard des Maréchaux. Camille, la vingtaine, est un professeur de lettres qui prépare l’agrégation. Il se rend chez Émilie, diplômée de Sciences Po qui fait un job alimentaire. Émilie est à la recherche d’un coloc ou plutôt d’une coloc. Ils sont attirés l’un l’autre et finissent par être amants. C’est sans compter sur l’état d’esprit de Camille qui ne veut pas tellement s’engager. Au même moment, Nora, agent immobilière, débarque aux Olympiades. Elle a 32 ans et elle reprend des études de droit, en seconde année, à Tolbiac. Un soir, on l’a confond avec Amber, une femme qui, pour subvenir à ses besoins, fait des chats érotiques sur le net. Harcelée sur les réseaux, Nora prend contact avec Amber. Entre temps, Camille rejoint l’agence immobilière d’un ami à qui il rend service, tout en préparant son concours. Le jeune homme recrute Nora. Trois filles et un garçon qui sont à la fois amants, amis, s’aiment et se disputent à la fois. 

Bon. Dit comme cela, le synopsis peut vous semble compliqué digne d’un épisode des Feux de l’amour mais en réalité, il est assez limpide ! Dans ce lieu qui contraste très nettement avec le reste de la capitale, le spectateur observe la personnalité et l’attitude de nos quatre héros, plus ou moins tourmentés, avec leurs forces et leurs faiblesses. On a tout d’abord Camille (désolé, pour la galanterie), jeune prof déjà blasé de l’Éducation nationale et qui se demande à quoi il sert. Se sentant peu reconnu, il multiplie les conquêtes féminines, histoire de se rassurer davantage. Aussi, lorsqu’Émilie lui avoue rapidement ses sentiments, Camille préfère la fuite en avant, au sens propre comme figuré. Camille ne veut pas s’engager, ce n’est pas dans son mode de fonctionnement et aime bien passer pour un connard, même c’est plus une image qu’il veut se donner de lui pour mieux se protéger.

C’est également pour mieux se protéger qu’Émilie, cette femme d’une vingtaine d’années, se montre parfois cassante avec son entourage et en particulier avec Camille. Abonnée aux jobs alimentaires malgré Sciences Po, elle est typique de cette génération qui peine à trouver sa voix et qui se perd dans les dédales, comme on se perdrait dans les Olympiades et ses nombreuses tours. Il en est de même pour Nora, la bordelaise qui débarque à Paris. Elle ne connaît personne et se trouve souvent isolée à la fac, en raison de son âge. C’est curieusement auprès d’Amber et de cette relation virtuelle qu’elle trouve du réconfort, même si elle se rapproche progressivement de Camille, sous l’œil attentif d’Émilie. 

Je ne sais pas trop si j’ai été clair mais le mieux est sans doute d’aller voir ce long-métrage d’1h37 intégralement (moins une courte scène et encore !) tournée en noir et blanc, ce qui donne une esthétique particulière et intéressante au film. Un long-métrage où sexe, amour, sentiments et amitié font un curieux mélange. 

Les Olympiades (Paris XIII°) 

Un film de :  Jacques Audiard

Avec : Lucie Zhang, Makita Samba, Noémie Merlant, Jehnny Beth, Océane Caïraty, Geneviève Doang… 

Pays : France

Genre : Comédie, Romance, Drame

Durée : 1h46

Sortie : 3 novembre

Note : 14/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s