After love : Double-vie(s)

Malgré le Brexit, c’est toujours un plaisir de voir des films britanniques. Ils dégagent quelque chose de particulier, d’assez original surtout lorsqu’il s’agit d’un drame. 

L’histoire suivante ne déroge pas à la règle. Nous sommes dans le comté du Kent, non loin de Douvres. Mary vit avec Ahmed depuis plusieurs années. Par amour, elle s’est convertie à l’islam et se fait appeler par sa belle-famille, Fahima. Elle est éperdument amoureuse de son mari, capitaine de ferries et assez pieux. Un soir, c’est le drame. Ahmed meurt subitement d’une crise cardiaque, laissant Mary totalement désemparée. En rassemblant ses affaires, elle tombe sur une carte d’identité. Elle appartient à une femme. Elle s’appelle Geneviève et elle est française. Mary ne tarde pas à comprendre. Elle décide alors de se rendre à Calais, à la rencontre de la maitresse de son défunt mari. Sans se douter que ce dernier cachait bien d’autres secrets à seulement 34 km de l’autre côté de la Manche. 

On croit tout savoir de la personne qu’on aime ou qu’on a aimé et c’est toujours un choc de découvrir que celui-ci ou celle-ci avait une part d’ombre, une face cachée qu’on ne soupçonnait pas et qu’on apprend de manière plus ou moins brutale. C’est exactement ce qui arrive à Mary. Mary est une femme banale et très réservée qui ne s’exprime peu. La mort d’Ahmed l’affecte tout particulièrement. Ahmed et elle se connaissent depuis qu’ils ont la vingtaine, c’était l’homme de sa vie, quelqu’un de traditionnel et de religieux. C’est cela qui a poussé Mary à se convertir à l’islam. 

Aussi, lorsqu’elle trouve dans les effets personnels de son époux la pièce d’identité de Geneviève, c’est la surprise totale. Toutefois, plutôt que de se morfondre ou de faire comme si elle n’avait rien vu, elle n’hésite pas à traverser la Manche et se rendre à Calais, sur le territoire de sa rivale. Geneviève, c’est le contraire de Mary. C’est une femme active, issu de la classe moyenne et assez à l’aise avec elle-même. Du moins en apparence ! Car si elle vit (elle aussi) avec Ahmed, elle sait que ce dernier a une femme au Royaume-Uni et qu’il n’est pas prêt à la quitter. Geneviève fait bon gré malgré de cette situation et s’en accommode tout en espérant au fond d’elle – et c’est humain – qu’Ahmed se décidera pour de bon. Mary et Geneviève, par la force des choses, se rencontrent même si la seconde n’a aucune idée de l’identité véritable de la première. Toujours est-il que toutes les deux sont loin d’imaginer de découvrir l’autre facette d’un homme qu’elles se sont partagées sans le vouloir et qui, avec un certain cynisme outre-tombe, finit par les rapprocher ! 

Premier film d’Aleem Khan, After love détonne par son intrigue qui n’est pas avare en rebondissements, ce qui donne une tonalité particulière au film et renforce son côté dramatique. Une mise en scène shakespearienne comme seuls les Britanniques savent faire, ce qui rend le long-métrage encore plus intéressant. 

After love

Un film de : Aleem Khan

Avec : Joanna Scanlan, Nathalie Richard, Nasser Memarzia, Talid Ariss, Sudha Bhuchar, Nisha Chadha…

Pays : Royaume-Uni

Genre : Drame

Durée : 1h31

Sortie : 29 septembre

Note : 16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s