Un tour de « pass-pass » ? (suite)

Cela fait désormais une semaine que le pass sanitaire a fait son entrée dans les cinémas de France et de Navarre, une mesure destinée à lutter contre la pandémie de COVID19 et plus particulièrement le variant Delta, annonciateur d’une quatrième vague de contaminations et de décès, si les choses en restaient là. Une disposition que les exploitants indépendants comme les (grands) circuits ont été contraints d’accepter bon gré, malgré, même si dans les faits, ces derniers ne s’opposent pas au pass sanitaire, bien au contraire. Très vite, il a fallu mobiliser du personnel et multiplier les contrôles à l’entrée afin de vérifier que celui ou celle qui voulait se faire une toile était bel et bien vacciné (ou n’avait aucun signe de la COVID19) sous peine d’être refoulé. 

Pour ma part, j’ai eu l’occasion de me rendre dans les salles obscures depuis l’instauration de ce fameux pass. Étant totalement vacciné, c’est donc avec quiétude que je peux continuer à découvrir les films de la semaine, moyennant quelques minutes de patience à l’entrée du ciné. Sur ce point, le filtrage est en réalité assez fluide, les gens jouant, dans l’ensemble, le jeu, certains approuvant même l’existence de cette mesure, à la différence d’autres spectateurs qui regrettent le silence (complice) de certains exploitants au point d’envisager de casser leur abonnement. 

Toujours est-il que l’instauration du pass sanitaire est synonyme de nouveau défi pour l’industrie cinématographique qui, pour l’heure, connaît une perte sèche en matière de recettes, les chiffres parlant d’eux-mêmes ! Selon Les Échos, la fréquentation des salles a connu une chute vertigineuse de 70%, pénalisant des films qui avaient connu un excellent démarrage (en particulier Kaamelott) et en dépit d’une programmation estivale intéressante voire alléchante avec son lot de blockbusters. Plusieurs raisons expliquent cette contre-performance et notamment des conditions d’accès compliquées, pour ne pas dire contraignantes pour celui ou celle qui n’est pas vacciné(e), qu’il soit ou non cinéphile d’ailleurs.

En effet, en l’absence d’un schéma vaccinal complet, difficile pour le mordu de cinéma d’assouvir sa passion en toute quiétude autrement que d’attendre le délai de sept jours après la seconde injection ou de présenter un test PCR négatif effectué dans les 48 heures. Des contraintes qui visent précisément à décourager tous celles et ceux qui restent rétifs à la vaccination, quitte à leur la vie un peu plus difficile. Face à cette situation qui les pénalise en premier chef, les professionnels du secteur réclament, à l’instar de la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) un plan d’aide de la part du gouvernement pour compenser les pertes à venir et anticiper une fréquentation estivale qui risque d’être bien faible, malgré les efforts déployées en matière de protocole sanitaire. 

Devant « L’Eden » de Montmorency (Val d’Oise) (Crédit photo : « Au Ciné ce soir »)

L’enjeu est d’autant plus important qu’en parallèle, les plateforme de SVÀD comptent bien tirer leur épingle du jeu, en jouant sur le fait qu’on peut se faire une toile tranquillement depuis chez soi, sans avoir besoin (en toute logique) d’un Pass sanitaire ! Face à cette perspective, certains exploitants indépendants et/ou publics comme le Méliès à Montreuil (Seine-Saint-Denis) ou L’Eden à Montmorency (Val d’Oise) n’ont pas attendu pour contourner la législation tout en restant dans les clous, notamment en instaurant une jauge maximale de 49 places par salle et par séance, permettant à celles et ceux qui n’ont pas de pass sanitaire de profiter du cinéma, avec le respect des gestes barrières bien évidemment ! 

Une mesure essentielle pour espérer limiter la casse mais qui n’offre, cependant, aucune garantie pour l’industrie du cinéma, un secteur décidément bien à la peine et qui n’est pas encore au bout de ses peines, après deux confinements et autant de couvre-feu !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s