Old : accélération(s)

M. Night Shyamalan n’en finit pas de surprendre. En tout cas, il n’en finit pas de me surprendre et à proposer des histoires toutes aussi intéressantes et flippantes les unes que les autres. Le genre de film dont vous ne comprenez pas ce qui se passe, et dont vous cherchez désespérément durant de longues minutes à savoir ce qu’il se passe concrètement mais qui arrive au bout du compte à vous étonner. 

Old fait partie de ce gabarit. Nous sommes sur une destination de vacances sous les tropiques. Guy, Prisca et leurs deux enfants, Maddox et Trent passent quelques jours dans un hôtel de grand standing. Le couple est en difficulté et envisage de se séparer. Malgré tout, il souhaite consacrer du temps à leur fille et leur garçon et fait bonne figure. Durant leur séjour, ils sont invités par le propriétaire de l’hôtel à découvrir une plage dépourvue de touristes et particulièrement agréable. La famille s’y rend en toute insouciance, pensant passer une sympathique journée. Elle découvre qu’elle n’est cependant pas seule. Très vite, plusieurs éléments les intriguent dont un particulièrement effarant et inquiétant. Guy, sa femme, ses enfants ainsi que toutes les autres personnes présentes sur l’île vieillissent de manière drastique et accélérée. Prisonniers sur cette plage et dans l’impossibilité de s’échapper, ils n’ont que très peu d’option pour tenter de stopper cette mécanique infernale sous peine de mourir au bout de la journée.

Prendre une année de vie toutes les demi-heure. C’est la situation effrayante, stressante et inéluctable dans laquelle se trouve confrontée Guy, Prisca, Maddox et Trent mais également les autres vacanciers sur cette plage paradisiaque qui se transforme sournoisement en enfer. En effet, tout s’accélère sans que personne ne comprenne véritablement la raison. Tous subissent un vieillissement accéléré qu’ils ne contrôlent absolument pas, pas plus que les étranges évènements qui se déroulent sur l’atoll. Le changement est particulièrement notable chez les enfants notamment Maddox et Trent prennent quatre ans en seulement deux heures, passant, respectivement de 11 à 15 ans et de 6 à 11 ans. Personne ne semble comprendre qu’il se passe concrètement, ce qui rend la situation encore plus anxiogène.

Un détail (en réalité plusieurs) nous permet cependant de penser que leur présence sur cette plage mystérieuse n’est pas le fruit du hasard. Si, au départ, M. Night Shyamalan ne joue pas carte sur table – histoire sans doute de jouer avec les méninges du spectateur – certains indices et liens nous en disent progressivement sur la véritable présence de ces vacanciers sur cette plage, laissant place à une réalité aussi effarante que cynique. 

Thriller suffisamment anxiogène mais pas trop, Old en étonnera plus d’un d’autant que derrière son côté fantastique, M. Night Shyamalan en profite pour jeter un regard critique, pour ne pas dire désapprobateur sur le genre humain. Une façon subtile également de nous rappeler que face au temps qui passe, nous ne sommes finalement pas grand-chose et que nous ne pouvons pas faire grand-chose… pourvu qu’on puisse avoir son propre sort entre ses mains. 

Old

Un film de : M. Night Shyamalan

Avec : Gael García Bernal, Vicky Krieps, Rufus Sewell, Alex Wolff, Eliza Scanlen, Thomasin McKenzie, Aaron Pierre… 

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller, Fantastique

Durée : 1h49

Sortie : 21 juillet

Note : 14/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s