Le discours : (se) dire les choses

[AVERTISSEMENT] Ce film fait partie de la sélection Cannes 2020

Benjamin Lavherne est un acteur qui tisse tranquillement sa toile dans notre cinéma. Un homme que je confonds (assez souvent) avec Antoine Gouy (allez savoir pourquoi !) mais qui, une fois la distinction faite, tire fréquemment son épingle du jeu et donne une saveur dans les films dans lequel il collabore et Le discours ne fait pas exception. 

Nous sommes à un repas de famille. Adrien est à table avec son père, sa mère, sa sœur, Sophie, et Ludo, le compagnon de sa sœur et futur beau-frère. Si l’ambiance peut sembler conviviale, ce diner est, en réalité, un véritable supplice pour Adrien, d’autant qu’il attend un SMS important de la part de Sonia, sa compagne, du moins son ex-compagne ou sa compagne en suspens. On ne sait pas trop en fait, étant donnée qu’elle fait une pause dans leur relation et que cela fait 38 jours précisément que cela dure. Autant dire qu’Adrien n’a pas tellement la tête à rire, surtout au sein de sa famille. C’est dans ce contexte spécial que Ludo lui propose de prononcer le discours dédié aux futurs mariés. Pris de court, Adrien ne sait pas vraiment comment réagir et voit l’exercice comme un supplice supplémentaire. Sans s’imaginer qu’en réalité, c’est probablement la meilleure chose qui lui soit arrivée dans la vie. 

Un discours. Ce moment très spécial où vous ressentez un grand moment de solitude ! Une chose est sure, c’est qu’Adrien n’est pas très motivé à le prononcer ce discours. Il ne sait pas quoi dire comme assez souvent d’ailleurs lorsqu’il est avec ses parents, sa sœur mais aussi Sonia, sa compagne. Sonia qui s’en va car elle a besoin d’une « pause », comprendre par-là, mettre sa relation en suspens, histoire de faire le point. 

Adrien ne comprend pas pourquoi, subitement et du jour au lendemain, Sonia décide de prendre ses distances avec lui. Et surtout pourquoi Ludo lui a proposé une telle mission. Le repas de famille auquel Adrien assiste, bon gré malgré, résume assez bien l’état de sa relation avec ses parents et sa sœur. Ils les aiment, il n’y a aucun doute, mais peine à exister au sein de sa famille. Il veut dire les choses, dire ce qu’il pense vraiment notamment de la manie de son père à raconter les mêmes anecdotes ou de sa sœur à lui offrir le même cadeau chaque année, sans que cela ne la choque tout particulièrement. Sauf qu’il n’y arrive pas laissant, malgré lui, la situation se tasser. En réalité, il lui manque quelque chose, ce quelque chose qui pourrait tout débloquer et permettre – pourquoi pas – à Adrien, au-delà vœux adressés aux futurs mariés, de trouver une certaine sérénité. 

Comédie sympathique, Le discours, sans être le film du siècle, se révèle bien plus mélancolique et réaliste qu’il n’y paraît, pointant notamment le manque de communication qui peut exister au sein d’une famille, à l’instar du diner d’Adrien. La prestation de Benjamin Laverhne suffit à rendre le long-métrage agréable et même drôle, par certains moments, ce qui est déjà pas mal ! 

Le discours

Un film de : Laurent Tirard

Avec :  Benjamin Lavernhe, Sara Giraudeau, Kyan Khojandi, Julia Piaton, François Morel, Guilaine Londez, Sébastien Chassagne, Sarah Suco, Adeline D’Hermy, Laurent Bateau… 

Pays : France

Genre : Comédie

Durée : 1h28

Sortie : 9 juin 

Note : 15/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s