Oasis ou mirage ?

Le Gaumont Champs Elysées (Paris) en février dernier

L’info devait être rendue publique via l’entretien que la Président de la République accorderait à la presse quotidienne régionale, elle a habilement fuité dans les réseaux sociaux, suscitant le soulagement des intéressés mais aussi leur prudence. 

Les salles de théâtre et de cinéma devraient ouvrir à nouveau leur porte le mercredi 19 mai prochain, après plus de six mois de fermeture contrainte et forcée, pandémie de COVID19 oblige. Dans deux semaines et demi donc, les cinéphiles et autres amoureux du septième art devraient à nouveau profiter de projections sur grand écran, passés plusieurs semaines et mois de frustration puis d’abattement, le tout dans un protocole sanitaire strict. Les multiplexes et cinémas indépendants ne pourront en effet ouvrir que partiellement avec l’application d’une jauge portant la présence du public à maximum 35% de la capacité des salles de projection, du moins dans un premier temps. Qui plus est, d’autres questions relatives à la programmation des séances après 20 heures ou encore la distribution et la vente de nourriture n’ont pas encore été tranchées alors qu’elles sont loin d’être anodines. 

Le dingue de ciné que je suis est bien évidemment heureux de cette nouvelle mais reste prudent, pour ne pas dire très prudent. Le contexte reste anxiogène et surtout incertain d’autant que les professionnels du cinéma restent marqués par le faux-départ de décembre dernier où la situation sanitaire avait finalement contraint le gouvernement à revenir sur son engagement, provoquant la colère des exploitants et autres distributeurs. Depuis ce triste moment, plus rien hormis une incompréhension et un fossé qui s’est progressivement creusé entre le monde de la culture et le gouvernement, à l’instar de ce qui s’était passé lors des César en mars dernier. Même si les professionnels du secteur ont exprimé – et on peut aisément les comprendre – leur soulagement, des incertitudes demeurent, sans compter que cette nouvelle perspective reste conditionnée à l’évolution positive du contexte sanitaire et d’une stratégie de déconfinement maitrisée. 

Devant l’UGC Ciné Cité Les Halles lors de la première réouverture des salles

Cette nouvelle est, en effet, source de défi supplémentaire pour les exploitants qui devront attirer le public avec un protocole sanitaire fort mais également une programmation innovante et diversifiée, en dépit de l’embouteillage monstre de films à venir. Sur ce point, on s’achemine fortement vers une « année blanche » où la priorité sera donnée aux long-métrages qui ont vu leur carrière stoppée net suite au second confinement, fin octobre dernier. Je pense notamment à Adieu les cons, Drunk, Miss ou encore ADN qui devraient, en toute logique, revenir sur grand écran, dès le 19 mai, l’occasion pour celles et ceux qui ont eu la malchance de les rater, de les voir enfin ! Une nécessité afin de laisser à certaines productions la possibilité de (re)trouver leurs spectateurs et donc de se frayer un chemin. 

Avec cette perspective qui se dégage à l’horizon, l’industrie du cinéma devra, quoi qu’il en soit, frapper fort tout en espérant que cette réouverture soit durable, pour ne pas dire définitive. A ce titre, l’édition 2021 de la Fête du cinéma pourrait – si elle est toujours prévue – servir constituer un temps fort marquant les retrouvailles entre le cinéma et les cinéphiles mais pas seulement. Un temps fort aussi pour rappeler que se faire une toile est – n’en déplaise à certains – quelque chose d’essentiel, le truc qui vous permet de souffler et de partager, seul ou accompagné, des émotions collectives. 

Reste à savoir si le 19 mai prochain, le monde du cinéma et les cinéphiles verront un oasis ou un mirage à l’horizon ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s