Le popcorn gate

François Legault, Premier ministre (Coalition Avenir Québec, centre-droit) du Québec (Canada)

Les semaines se suivent et se rassemblent, les salles de cinéma restent désespérément fermées et aucune date semble pointer son nez. Une situation bizarre et bien peu confortable dans laquelle le fatalisme prend le pas, tout comme une mauvaise habitude. 

Une réalité qui contraste avec celle de nos voisins d’outre-Atlantique. Au Québec, l’épidémie de COVID19 semble marquer le pas, du moins être moins virulente, ce qui a poussé le gouvernement provincial à alléger les mesures de restrictions. Aussi, François Legault, le premier ministre de centre-droit, a récemment autorisé la réouverture des commerces indépendants, des centres commerciaux, des salles de sports mais également des lieux culturels, dont les cinémas, avec une application stricte des gestes barrières et en dépit d’un couvre-feu qui reste en vigueur (et qui ne s’applique qu’à partir de 20 heures, contre 18 heures en France). 

Une annonce qui a été reçue avec prudence par les professionnels du secteur qui s’interrogent sur l’opportunité d’une reprise en raison du couvre-feu mais également en raison d’une mesure inattendue mais logique en soi : l’interdiction de vendre des produits alimentaires et notamment du pop-corn. En effet, certains exploitants ont déploré le fait qu’il leur était impossible de vendre du maïs soufflé durant les projections, jugeant une décision absurde mais surtout pénalisante pour leurs finances. D’autres vont même plus loin et ont décidé de maintenir leurs salles fermées, à l’instar de Vincent Guzzo, à la tête d’un réseau important de multiplexes au Canada, dénonçant un modèle économique néfaste pour ses affaires. 

La vente de pop-corn n’est pas négligeable dans la mesure où elle génère d’importants bénéfices pour les exploitants. Lorsque vous allez au cinéma, en effet, c’est pour voir un film bien évidemment (enfin ça va de soi) mais aussi vous faire plaisir, surtout si vous allez voir le dernier blockbuster ou le dernier film d’action. Aussi, il n’est pas rare que vous déboursiez, en plus d’une place de ciné, quelques euros supplémentaires pour un paquet (pas si généreux que cela) de pop-corn, histoire de passer un bon moment. Une manne supplémentaire pour les multiplexes souhaitent à tout prix conserver. 

Face à une crise sanitaire qui n’en finit pas, certains gouvernements s’étaient déjà interrogés sur la pertinence d’autoriser ou non la vente pop-corn, considérant que cela est tout à fait dispensable et que cela pourrait même créer une distorsion de concurrence avec les restaurants et autres bars qui restent fermés. Si en Belgique et en France, l’hypothèse a rapidement été écartée – les cinéphiles et les autres étaient autorisés à manger leur cornet de pop-corn durant la projection et donc de retirer momentanément leur masque –, nos cousins québécois ont eu une approche totalement différente, privilégiant la lutte contre la COVID19 et donc la nécessité de maintenir des consignes strictes face à un virus sournois. 

Les cinémas Guzzo, au Québec (Canada)

Une logique qui peut se comprendre mais qui a suscité une vive polémique poussant même François Legault a proposer des mesures de compensation afin de limiter le manque à gagner évident pour les exploitants et autres circuits, une offre froidement accueillie par Vincent Guzzo, notamment sur son compte Twitter.

Visiblement surpris par ce qu’on a rapidement le popcorn gate, le gouvernement québécois semble avoir oublié que le cinéma, si c’est un lieu de culture, c’est aussi (et malgré tout) un lieu où on consomme et où sans la moindre rationalité, on est prêt à payer une bouteille de Badoit rouge de 50 centilitres à 3 euros, une bouteille que vous pouvez avoir pour beaucoup moins cher au distributeur d’une station de métro, juste avant de venir au cinéma ! 

Toujours est-il que nos chers cousins ont au moins la chance, eux, d’aller au cinéma, en espérant que cela dure le plus longtemps possible, avec ou sans popcorn ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s