ADN : en-quête d’origine

[AVERTISSEMENT] Ce film fait partie de la sélection Cannes 2020

Les origines. On s’est toujours posé la question de savoir d’où on venait et surtout qui on était, ce qui faisait notre identité. C’est souvent à un tournant de notre vie que ces questions se posent à nous. 

C’est le cas de Neige. Cette femme d’une quarantaine d’années est le fruit de plusieurs mélanges, notamment algérien. Mère de trois enfants, elle rend régulièrement visite à Emir, son grand-père. Emir, c’est une légende vivante de sa famille. Arrivé en France dans les années 1960, il a épousé une Française et a contribué à l’essor de notre société, tout en revendiquant ses origines. C’est un véritable pilier sur lequel on se repose, notamment sa petite-fille. Elle lui doit beaucoup, lui qui a été un rempart contre la toxicité de ses parents et tout particulièrement de sa mère Caroline. Emir, c’est celui sur lequel tout le monde se réfère dans cette famille large mais compliquée. Ce fragile équilibre est remis en cause lorsque ce dernier décède. Très vite, les tensions et dissensions au sein du cercle familial se font jour et de vieilles rancoeurs se réveillent. C’est dans ce moment particulier que Neige fait une profonde crise identitaire. Elle est en quête de son ADN. 

Né quelque part, savoir où on va. Toute personne issu d’un mélange ou venant d’ailleurs mais né dans l’Hexagone (comme votre serviteur) s’est au moins une fois posé la question dans sa vie. Neige fait partie de ces gens-là. La mort d’Emir, après lui avoir rendu hommage dans un livre qui lui est consacré, est l’occasion assez inattendue d’explorer cette part de secret, de découverte de soi, comme si elle recherchait un héritage, sa part d’héritage. 

Cet héritage, c’est son ADN et inversement. Une plongée dans ses origines bien évidemment, mais aussi dans des non-dit notamment du côté de sa famille. Cette famille aux multiples origines dont certains ne revendiquent pas nécessairement leurs racines algériennes. D’une part parce qu’ils viennent d’autres cultures et d’autre part, ils se sentent comme Français, rien de plus, rien de moins. Attention ! Neige n’est pas dans un délire identitaire anti-français, bien au contraire ! Elle cherche juste à comprendre d’où elle vient et le décès de son grand-père marque peut-être l’occasion de le faire. Retracer son ADN, c’est s’assurer qu’Emir restera en vie d’une certaine manière, là où le reste de la famille veut tourner la page. 

Film assez bien rythmé et sans doute très personnel, ADN nous présente une histoire singulière et collective à la fois, dans la mesure où elle concerne une grande partie de nous tous. La quête identitaire n’est pas forcément bonne ni forcément mauvaise, elle demeure nécessaire pour savoir qui on est et surtout où on va. Pour mieux faire la paix intérieure et se montrer enfin serein. 

ADN

Un film de : Maïwenn 

Avec :  Louis Garrel, Fanny Ardant, Marine Vacth, Dylan Robert, Maïwenn, Caroline Chaniolleau, Alain Françon, Omar Marwan… 

Pays : France

Genre : Drame

Durée : 1h31

Sortie : le 28 octobre

Note : 16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s