S’adapter. Jusqu’à quand ?

Dix jours après la mise en application du couvre-feu dans le cadre de la lutte contre la COVID19, les salles de cinéma s’adaptent tant bien que mal. Les spectateurs sont encore présents, et mieux, les avant-premières sont maintenues même si bien évidemment elles se déroulent plus tôt que prévu. Le cinéphile que je suis s’est lui-même plié, bon an mal an, à ce nouvel exercice faisant de la séance de 18 heures, sa seule et unique séance de cinéma et de décompression. 

Après les inquiétudes suscitées par l’annonce de cette mesure exceptionnelle, la fréquentation semble en effet résister, bien qu’on n’ait pas de chiffres exacts. Certains films tirent leur épingle du jeu notamment Trente jours max avec plus de 500 000 entrées (ce qui est un exploit vu les circonstances) et Adieu les cons. Albert Dupontel reste une valeur sûre et attire toujours du monde malgré la distanciation sociale et des règles du jeu qui ne cessent de changer. 

Cette résistance apparente des salles de cinéma et autres multiplexes se fait au prix d’efforts supplémentaires pour maintenir une clientèle et des fidèles qui peinent à revenir durablement. Promotions, réductions, cartes d’abonnement avantageuses, programmation ciblée et avancée… tout est bon pour permettre à celles et ceux qui veulent se faire une toile, de pouvoir encore le faire, en dépit du contexte. Pour rappel, mk2 n’a pas hésité à avancer l’ouverture de ses cinémas en proposant des séances dès 8 heures, ce qui a même son (léger) avantage pour certains. Un film avant d’aller travailler ou vaquer à ses occupations, c’est en effet toujours appréciable. 

A l’intérieur de l’UGC Ciné Cité Paris 19, le 22 octobre dernier

Cette adaptation et cette résistance de l’industrie cinématographique n’est cependant pas acquise. Pire, elle pourrait même déjà faire partie du passé, vu la situation sanitaire qui ne cesse de s’aggraver mais aussi en raison de la stratégie gouvernementale actuelle. En Italie, la progression exponentielle de la seconde vague de contaminations a d’ores et déjà poussé le Premier ministre Giuseppe Conte à ordonner la fermeture de nouveau des salles de cinéma, couplé à un couvre-feu applicable dès 18 heures. Une mesure qui a provoqué la colère des professionnels du secteur qui craignent pour l’avenir de leur industrie. En France, l’aggravation de la crise sanitaire va probablement pousser le gouvernement Castex à prendre des mesures supplémentaires comme un avancement du couvre-feu, voire un reconfinement applicable localement et/ou le week-end. Entre temps, Angers, Nice, Rennes ou encore Strasbourg ont rejoint la liste des villes et métropoles concernées par une extinction des feux de 21 heures à 6 heures. 

Des décisions – si elles étaient confirmées – qui seraient catastrophiques pour l’industrie cinématographique. En effet, déjà privées de la séance du soir, il serait très peu probable que les cinémas maintiennent leur ouverture si un couvre-feu était appliqué dès 20 heures, voire 19 heures, ajouté à un confinement le week-end. En outre, elles ruineraient tous les efforts consentis depuis des semaines, voire des mois par les multiplexes et autres cinémas indépendants pour proposer un catalogue en permanence renouvelé tout en garantissant des conditions optimales en matière de sécurité. 

D’autant qu’un éventuel reconfinement (même partiel) et/ou un avancement du couvre-feu aurait des conséquences sur le calendrier déjà bien chamboulé (pour ne dire pas sinistré) des sorties, l’expérience nous rappelant que si on sait quand cela commence, on ne sait jamais quand cela se terminera ! Une incertitude supplémentaire qui n’augure rien de bon pour la suite pour nos cinémas, à moins que des aménagements soient d’ores et déjà prévus par le gouvernement, ce qui me semble hautement improbable ! 

La suite dans la semaine ! 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s