Last words : les derniers mots de l’humanité

[AVERTISSEMENT] Ce film fait partie de la sélection Cannes 2020

Vu la période anxiogène – voire très anxiogène à certains moments – que nous traversons, tout cinéphile ou spectateur qui se respecte irait voir une comédie ou ce qu’on appelle communément « un film à la con », histoire de se changer les idées. 

Toutefois, comme je suis du genre curieux, je suis allé découvrir un long-métrage qui, aux premiers égards, pourrait paraître totalement déprimant, rien qu’à la lecture du synopsis. Nous sommes en 2084. La Terre, épuisée par le réchauffement climatique et ravagée par les guerres qui en ont découlé, est devenu un immense désert avec très peu d’humains. Les survivants vivent dans des villes devenues mortes. C’est le cas de Kal qui est à Paris. Il y a quelques années, il avait entendu parler d’un appel, celui d’Athènes où des femmes et des hommes s’y seraient regroupés dans l’optique d’un ultime et improbable espoir. Kal se rend donc en Grèce. Après plusieurs mois de marche et une rencontre impromptue à Bologne, il arrive à la cité antique. Alors que tout s’écroule et que l’humanité se sait condamnée, les derniers survivants trouvent encore une certaine plénitude, une façon pour eux de continuer à vivre et même de rêver des lendemains qui chantent.

Je vous avais prévenu, Last words peut paraître déprimant, voire carrément déprimant aux premiers abords, surtout si on réfère à notre actualité immédiate. D’ailleurs, je n’ai jamais trop aimé les histoires qui parlent de fin du monde et autres apocalypses, mais enfin passons ! Passé justement cette appréhension, le long-métrage de Jonathan Nossiter, tiré du roman de l’argentin Santiago Amigorena intitulé Mes derniers mots, se veut plus terre à terre et philosophique. Plutôt que de subir la fin du monde ou d’en faire un événement façon « Sodome et Gomorrhe », celles et ceux qui se réunissent à Athènes semblent faire la part des choses. Le choix et l’évocation de la capitale grecque ne sont pas le fruit du hasard. Athènes, c’est le berceau de la démocratie, le lieu où les hommes ont voulu réguler leurs rapports et leurs interactions sous le sceau du bien-commun. L’Athènes de cette fin de XXI° siècle, c’est l’endroit où des survivants ont un ultime sursaut, celui de créer une ultime société dans laquelle chacun s’organise et a une fonction précise. La vie en communauté est la règle puisque le soir les femmes et les hommes qui composent ce camp de fortune se réunissent pour une séance de cinéma improvisée où on découvre les films des années 1950/1960, autant dire une éternité ! Un âge d’or du cinéma mais également de l’humanité totalement et définitivement révolu mais que ce groupe souhaite tout de même découvrir avant de partir.

Kal symbolise parfaitement cet être humain totalement étranger à cet âge d’or. Né dans un monde déjà en perdition et en total déclin, il ne connaît absolument pas – à la différence de ses aînés – cette Terre qui était nourricière et généreuse. Aidé d’une vieille caméra, c’est lui qui prendra le témoignage de ses camarades et qui les filmera, comme une façon de transmettre le flambeau mais aussi de les rendre immortel, à l’instar des personnages de films. 

Malgré un rythme un peu lent, Last words est moins déprimant qu’il n’en a l’air. Alors bien évidemment on ne saute pas de joie (il ne faut pas exagérer non plus) et cela reste de la science-fiction (quoique…). Il porte un bilan mais aussi un espoir, aussi infime et improbable qu’il soit. 

Last words

Un film de : Jonathan Nossiter

Avec : Nick Nolte, Kalipha Touray, Charlotte Rampling, Stellan Skarsgård, Alba Rohrwacher… 

Pays : Etats-Unis

Genre : Science-fiction, Drame

Durée : 2h07

Sortie : le 21 octobre

Note : 14/20

4 commentaires sur “Last words : les derniers mots de l’humanité

    1. Un bon film effectivement malgré son contexte ! J’espère que tu auras l’occasion de le voir dans une salle de cinéma… enfin si les salles rouvrent un jour !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s