Une reprise prudente (?)

1 million.

C’est le nombre de spectateurs qui se sont rendus dans une salle obscure depuis la réouverture des cinémas de France et de Navarre, au 1er juillet. Un chiffre plutôt encourageant si on en croit la Fédération nationale des Cinémas Français (FNCF), cela est même extraordinaire, vu le contexte.

Il faut dire qu’aller au cinéma pourrait s’apparenter, pour certains, à un exploit. Malgré le discours rassurant des exploitants de cinéma, une communication positive et une grille de programmation assez innovante (le tout avec une flopée de tarifs promotionnels), les salles indépendantes et autres multiplexes peinent encore à retrouver leur niveau de fréquentation d’avant la crise, ce qui est normal en soi. Pour les industriels et autres professionnels du secteur, on est plutôt dans une phase transitoire, le temps que la machine se remette en marche progressivement.

104938267_1332289350299719_6189483815971298980_o

COVID19 oblige, les cinémas sont contraints de vivre avec la pandémie et de s’adapter, ce qui se ressent clairement sur le terrain. Mise en place des gestes barrières avec gel et masque obligatoire dès l’entrée, horaires adaptés, parcours spécifiques… on est encore loin de l’ambiance que l’on connaît avec des files d’attentes interminables et des salles bondées. J’en fait régulièrement l’expérience depuis quelques semaines à l’UGC Rosny et l’UGC Paris 19 mais également aux Halles. Vaisseau amiral du second exploitant de France, il baisse actuellement ses rideaux après 21 heures contre 23 heures en temps normal. Si cela n’est que provisoire, on espère juste que ce provisoire ne durera pas !

21782071
Une salle de cinéma à Paris, le 21 juin dernier

Cette lente reprise s’explique également par l’absence de blockbusters américains qui habituellement, attirent un nombre non négligeable de spectateurs. Si cette situation profite aux films indépendants qui bénéficient d’une meilleure visibilité, mais également aux film français, il n’en demeure pas moins que leur rareté joue immanquablement sur la fréquentation. Les studios hollywoodiens misent le plus souvent sur l’été pour faire une bonne partie de leur chiffre d’affaires annuel via les sorties mondiales, ce qui dans le contexte du COVID19 constitue un sacré défi et surtout une formidable opportunité pour d’autres productions (non-concurrence oblige), comme l’explique Marc Sebbag, le délégué général du FNCF à Franceinfo, le 1er juillet dernier. Or, le report de Tenet pour le 12 août prochain et de WW84, fin septembre, constituent un signal assez négatif (du moins un important point de vigilance) pour les exploitants dans la mesure où ces deux films peuvent potentiellement attirer du monde et donc doper la fréquentation. Un sacré défi donc d’autant que dans le même temps, la contexte sanitaire ne cesse de se dégrader aux Etats-Unis, avec pour première conséquence, une nouvelle fermeture des cinémas en Californie, ajoutant une hypothèque supplémentaire sur une sortie de ces long-métrages aux dates indiquées.

N4UKJ6YY66K5PZDX5EEOOTN7SU

Malgré tout, l’optimisme reste de mise. Comme l’a clairement indiqué Marc-Olivier Sebbag, il existe une envie de cinéma, une envie de retourner en salles obscures, et elle est souvent le fait de cinéphiles plus ou moins assidus. Ce public permet – pour le moment – aux multiplexes d’envisager l’avenir avec confiance et détermination. Facile à dire certes mais finalement pas totalement loufoque. Après tout, les Français que nous sommes retournons dans les restaurants, les bars et dans les salles de sport, avec des gestes barrières qui s’appliquent (le plus souvent et malheureusement) de manière aléatoire. D’ici là, les exploitants et autres poids lourds de l’industrie cinématographique devront, sans doute, continuer à se montrer innovants pour pallier l’absence temporaire de blockbusters US sur nos écrans, même si cela fait plaisir à certains cinéphiles !

coronavirus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s