Divorce club : vive le célibat ?

3599307Les histoires d’amour finissent mal, comme disait Catherine Ringer !

Ben pourra sans aucun doute vous le confirmer. Cet agent immobilier est follement amoureux de sa femme. Cinq ans après leur mariage, les sentiments sont toujours là, intacts. Cette belle certitude se brise lorsqu’il apprend en direct et en public que Vanessa le trompe avec  son patron. Humilié, Ben est littéralement abattu et comme un malheur n’arrive jamais seul, elle souhaite le divorce ! Retour à la case célibat pour Ben qui le vit très mal. Ce qui n’est pas le cas de Patrick, un vieux copain d’enfance qui a fait fortune. Ce dernier entend bien profiter de cette nouvelle vie, sans attache ni contrainte, à plus de quarante ans passés. Ben rejoint alors Patrick dans sa gigantesque maison du sud de la France. Ils sont progressivement rejoints par d’autres divorcés. Cette joyeuse bande, malgré la réticence de Ben, finit par fonder un groupe spécifique, le Divorce Club. L’agent immobilier commence finalement à profiter de sa nouvelle condition sans se douter que Cupidon ne l’a pas totalement tourné le dos.

4606995.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Je ne vais pas vous mentir, lorsque j’ai découvert que Mickael Youn réalisait ce film, j’ai un peu tiqué, enfin disons que j’étais circonspect. Pour les plus de 25 ans comme moi, Mickael Youn c’est le Morning Live mais aussi (et surtout) les Onze commandements, film culte dans lequel l’ancien trublion de M6 et ses amis se distinguaient pour leurs stekches et autres blagues très potaches.

3860203

Près de vingt ans après, Mickael Youn nous parle de sa vision du divorce, sous le prisme de la comédie. Le plus souvent, le divorce est vu comme un échec personnel difficile à gérer. On quitte ou on est quitté parce que l’harmonie qui existait dans le couple n’existe plus ou que chacun n’a plus la même vision des choses. Cet épisode, encore honteux pour certains, est tout simplement mal vécu. C’est le cas de Ben qui est encore amoureux de sa femme et qui ne peut se résoudre à son divorce. Il est mal, limite dépressif et est tout simplement perdu. C’est tout le contraire de Patrick qui, bien au contraire, voit dans le célibat, une liberté retrouvée, une occasion en or de retrouver ses vingt ans. Pour preuve, sa magnifique demeure se transforme en une colocation géante et les pensionnaires redeviennent des jeunes adultes qui pensent à faire la fête et à profiter de la vie, sans les contraintes qui vont avec. Sur le papier, cela semble génial mais n’est-ce pas une façon de fuir la réalité et cacher un certain « mal-être ». En clair, être dans le déni et se persuader que tout va bien, malgré tout.

4535234.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Comédie caustique et pertinente, bien que non-exceptionnel en soi, Divorce Club n’en demeure pas moins agréable et demeure caricatural mais pas trop. Le duo Ducret/Demaison fonctionne assez bien, bien aidé par Audrey Fleurot et Caroline Anglade en rôle de soutien, avec mention spéciale pour Frédérique Bel.

Comme quoi, le divorce peut aussi avoir ses avantages ! 😉

 Divorce Club

 Un film de : Mickael Youn

Pays : France

Avec : Arnaud Ducret, François-Xavier Demaison, Audrey Fleurot, Caroline Anglade, Youssef Hajdi, Claudia Tagbo, Benjamin Biolay, Mickael Youn…

Genre : Comédie

Durée : 1h48

Sortie : le 14 juillet

Note : 13/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s