Tout simplement noir : autodérision(s)

2773827Avec l’actualité récente, faire un film sur les noirs ne passe pas inaperçu. D’autant qu’il y a toujours des écueils à éviter : celui d’être dans le trop revendicatif comme celui d’être dans le trop larmoyant. En clair, il s’agit de trouver un véritable équilibre, histoire de ne pas passer à côté de son sujet et donc le rendre intéressant.

Il faut dire, qu’à ce jeu, Jean-Pascal Zadi a plutôt bien tiré son épingle du jeu. Jean-Pascal, alias JP, est un comédien de seconde zone d’une quarantaine d’années, qui se contente le plus souvent de faire le buzz sur YouTube afin de dénoncer la condition des noirs en France. Ces vidéos caricaturales font rire ou non, il ne laisse personne indifférent. Un jour, il a une révélation : organiser la première grande marche de contestation noire en France afin de se faire entendre. Pour ce faire, il se rapproche de personnes influentes telles que Fary, Claudia Tagbo ou encore JoeyStarr sans oublier Fabrice Eboué et Lucien Jean-Baptiste. Si l’intention de JP est louable, ce dernier sera vite confronté à un dilemme : se concentrer sur son engagement militant ou demeurer sur le devant de la scène.

DUOEXSLED4QAPOFF7ZATE5LEFU

Etre noir et Français, être Français et noir. Si pour certains la question ne se pose pas (comme votre serviteur par exemple), cela n’a pas toujours été facile pour d’autres. C’est toute la ligne directrice de Tout simplement noir, le premier film de Jean-Pascal Zadi qui prend le pari d’en rire. Effectivement, il est plutôt culotté de rire mais aussi de faire preuve d’autodérision. Les noirs ne sont pas un groupe uniforme avec une même façon de voir et de ressentir les choses, bien au contraire ! Il y a autant de noirs que de personnes de valeur, ayant des intérêts, extrémistes ou encore qui s’en foutent royalement de l’initiative de JP.

16921421

Ce dernier l’apprendra d’ailleurs à ses dépends au fur et à mesure de ses rencontres rocambolesques avec les membres de la communauté. Si Fary est un soutien de la première heure, il compte bien profiter de la notoriété naissante de JP pour avancer ses propres pions. Rempli de bons sentiments mais quelque peu naïf, JP se retrouve progressivement dépassé par les événements, au point de se confronter à ses contradictions. Après tout, est-il vraiment nécessaire de marcher pour que le regard des noirs change dans notre pays ?

tout-simplement-noir-web-width_2000_height_1088_x_0_y_2

Réunissant une large palette de personnalités, Tout simplement noir réussit le tour de force de nous faire rire et de jouer la carte de l’autodérision tout en évoquant des thématiques assez sensibles, comme les discriminations, les clichés ou bien encore l’esclavage. Mention spéciale à la première scène du film qui m’a littéralement fait exploser de rire durant cinq bonnes minutes au point que j’ai eu du mal à reprendre ma respiration.

P23159120D4169326G_px_640_

Comme quoi, on peut à la fois se moquer des noirs et montrer sa fierté d’être noir… et français ! 😉

PS : une pensée émue à tous les racistes et autres bouffons que j’imagine volontiers en PLS ! :p

Tout simplement noir

Un film de : Jean-Pascal Zadi et John Wax

Pays : France

Avec : Jean-Pascal Zadi, Fary, Caroline Anglade, Lilian Thuram, Claudia Tagbo, Lucien Jean-Baptiste, Fabrice Eboué, Ramzy Bedia, Melhia Bedia, Soprano, Ahmed Sylla, JoeyStarr, Jonathan Cohen, Amelle Chahbi…

Genre : Comédie

Durée : 1h29

Sortie : le 8 juillet

Note : 17/20

Un avis sur “Tout simplement noir : autodérision(s)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s