Les filles du Docteur March : choix et émancipation

5505683.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxGreta Gerwig est une actrice-réalisatrice que j’apprécie tout comme son travail. Près de deux ans après son premier film Lady Bird, elle tente la passe de deux en s’attaquant à un monument de la littérature anglo-saxonne et par extension, mondiale. Autant dire que le pari est plutôt risqué surtout quand vous êtes une cinéaste encore novice.

Nous sommes dans les années 1860 en Nouvelle-Angleterre à Concord, une petite bourgade du New Hampshire. Joséphine, surnommée Jo, est la seconde d’une famille de quatre enfants, toutes des filles. Leur père, le docteur March, est parti comme aumônier durant la Guerre de Sécession qui fait rage. Il laisse ses enfants et sa femme derrière lui. Malgré cette absence, les quatre filles s’affirment, notamment Jo. Elle écrit des nouvelles et se rêve journaliste, une façon pour elle de briser les conventions sociales. En effet, être une femme au foyer aimante, épaulant son mari et s’occupant des enfants, ce n’est pas trop ce qu’elle rêve. C’est donc tout naturellement que la jeune femme recherchera et défendra son indépendance, en particulier vis-à-vis des hommes… quitte à passer à côtés de ses sentiments ?

Saoirse Ronan (Finalized)

Quatre filles, quatre caractères mais une même aspiration : celle d’être actrice de leur vie et pas seulement spectatrice. C’est bien sûr le cas pour Jo mais aussi pour ses trois sœurs, Meg, Amy et Beth. Dans l’Amérique des années 1860, l’émancipation et l’épanouissement des femmes semblent une vue de l’esprit, ce qui n’empêche pas les quatre sœurs de briser les codes et affirmer ce qu’elles veulent être, ce qui n’est pas toujours compris, voire accepté notamment de la part de la grande-tante March.

5749869.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Cependant, elles n’ont pas la même façon de voir les choses. Si pour Jo, l’émancipation passe certaine forme d’indépendance, pour Meg par exemple, c’est tout simplement choisir de vivre et d’épouser celui qu’elle aime, même si ce dernier n’est pas un bon parti. L’émancipation, c’est aussi l’affrontement et il sera palpable entre sœurs notamment avec Jo et Amy. Comme dans toute famille, des affinités existent mais également des oppositions. En effet, Amy souffre d’exister dans l’ombre de sa sœur cadette notamment face à Laurie, le voisin d’à côté et qui en pince pour Jo, sans se douter des sentiments d’Amy envers lui. Si les deux sœurs ne se comprennent pas toujours, elles placent malgré tout, la famille comme valeur cardinale. Un évènement tragique donnera l’occasion de se souder à nouveau.

5676432.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Avec une distribution de premier choix réunissant Saoirse Ronan, Emma Waston, mais également Florence Pugh, Timothée Chalamet et Louis Garrel, Les Filles du Docteur March version Greta Gerwig se défend bien notamment dans les thèmes mis en avant. Si le film n’est pas exceptionnel en soi, il n’en reste pas moins agréable.

Les Filles du Docteur March (Little Women)

Un film de : Greta Gerwig

Pays : Etats-Unis

Avec : Saoirse Ronan, Emma Watson, Florence Pugh, Eliza Scanlen, Laura Dern, Timothée Chalamet, Louis Garrel, Meryl Streep…

Genre : Romance, Drame

Durée : 2h15

Sortie : le 1er janvier

Note : 13/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s