Une belle équipe : des footballeuses pas ordinaires

De passage à Bondy (Seine-Saint-Denis), Mohamed Hamidi est venu, il y a quelques jours, présenter son nouveau projet au public du cinéma André Malraux. C’est pratiquement un passage obligé pour le cinéaste de 47 ans, fondateur du BondyBlog et producteur du Marrakech du Rire qui fêtera ses dix ans, l’année prochaine. Un plaisir pour le régional de l’étape qui a échangé avec les spectateurs et votre serviteur à la fin de la projection.

Le film sort le 15 janvier, un grand merci à Rabia Nahar au passage ! 😉

4238026Mohamed Hamidi tisse doucement et surement sa toile. Après Né quelque part, La Vache et Jusqu’ici tout va bien, après l’Algérie, le Salon de l’agriculture et la Courneuve, le réalisateur passe la quatrième vitesse et un virage à 180° (ou plutôt 90° ^^) pour investir le monde du football amateur mais pas seulement.

Nous sommes dans le Nord-Pas-de-Calais, dans le sympathique village de Clourrières où l’équipe de foot locale lutte pour le maintien dans le championnat de district. Il reste trois matchs à jouer et le club sera sauvé. Tout semble aller pour le mieux jusqu’à qu’une bagarre éclate avec l’équipe adverse. La sanction tombe et elle est lourde : tous les joueurs sont suspendus jusqu’à la fin de la saison. Une catastrophe pour Marco, l’entraineur et ancien joueur emblématique du village, qui doit trouver une solution dans l’urgence. C’est alors qu’il a l’idée de constituer une équipe entièrement féminine, une décision qui ne passera pas inaperçue et qui aura des conséquences majeures et pas seulement dans le cadre sportif !

Les Footeuses

Le choix du Nord n’est pas le fruit du hasard ! Pour celles et ceux qui connaissent la région et/ou qui sont supporters du ballon rond, le Nord-Pas-de-Calais a une relation particulière au football. C’est le sport populaire par excellence, celui qui rassemble la communauté et qui permet d’affirmer son identité. Clourrières, c’est, d’une certaine, manière le Calais RFUC, ce club amateur mythique qui s’est distingué pour son parcours en Coupe de France, il y a bientôt vingt ans. On y sent la fraternité, on soutient son équipe et le football se vit comme une religion qui touche tous les milieux sociaux sans exception.

Les Footeuses

Aussi, lorsque Marco décide, par la force des choses, de remplacer les joueurs par des femmes – et pas n’importe lesquelles, puisqu’il s’agit des femmes du village – c’est finalement un choc pour Clourrières, enfin pour les hommes de Clourrières ! Entre ceux qui voient cela d’un mauvais œil, au point de mettre des bâtons dans les roues et ceux qui soutiennent l’initiative, cette initiative fait parler d’elle. L’occasion, subtilement pour Mohamed Hamidi, d’évoquer des sujets comme la place des femmes dans le sport amateur, l’essor du football féminin ou bien encore la charge mentale. Car pendant que les dames jouent au football, il faut bien qu’il y ait quelqu’un pour garder les enfants[1] et qu’à cela ne tienne, ce sont ces messieurs qui s’y collent enfin, si j’ose dire !

Les Footeuses

Réunissant des acteurs aux profils différents (Céline Sallette, Kad Mérad, Alban Ivanov, Guillaume Gouix, Sabrina Ouazani, Laure Calamy…) et bénéficiant d’un bon rythme, Une belle équipe n’est pas seulement une comédie sur le football et encore moins sur le football féminin. Le message va bien au-delà et met en avant, l’esprit de communauté mais aussi de solidarité, typique du Nord mais pas uniquement. Résultat des courses, on rigole bien et bien malin celui ou celle qui, à la lecture de cette critique, pourra deviner le dénouement de cette comédie ! 😉

Une belle équipe

Un film de : Mohamed Hamidi

Pays : France

Avec : Kad Merad, Alban Ivanov, Céline Sallette, Sabrina Ouazani, Laure Calamy, Guillaume Gouix…

Genre : Comédie

Durée : 1h30

Sortie : le 15 janvier

Note : 15/20

[BONUS] A l’issue de la projection, j’ai pu échanger avec le réalisateur du film autour de son projet bien-sûr mais aussi sur Bondy. Moment décontracté et convivial, à l’image du cinéaste ! Une fois encore, je remercie Rabia Nahar pour m’avoir permis cet entretien !


[1] Référence à propos (plus que limites) tenus par un ancien Premier ministre et dirigeant de parti à l’encontre d’une candidate à la présidentielle qui à l’époque, n’envisageait seulement que de rentrer dans la course à l’Elysée !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s