Les éblouis : embrigadement, résistance(s)

5928068.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxSarah Suco est une actrice qui commence à se faire connaitre dans le paysage cinématographique de notre pays. Là, cependant, ce n’est pas par la comédie qu’elle fait à nouveau parler d’elle mais par un projet et quel projet !

La jeune femme de 35 ans passe pour la première fois derrière la caméra pour évoquer un sujet difficile, l’embrigadement. Nous sommes en Charente-Maritime. Camille, 12 ans, est passionnée de cirque – elle est d’ailleurs dans une école où elle apprend les ficelles du métier – et est l’aînée d’une fratrie de quatre frères et sœurs. Un jour, sa famille, fraichement débarquée dans la région, intègre une communauté religieuse où la solidarité et l’entraide sont les maitres mots. L’occasion pour les parents, Christine et Frédéric, de renouer avec une foi chrétienne qu’ils avaient un peu délaissé. Si l’ambiance parait, au premier abord, bonne enfant, plusieurs signes inquiétants apparaissent. La famille adopte un mode de vie où la religion est au cœur de tout, ce qui bouleverse Camille et la place dans une situation inconfortable. Peu à peu, l’embrigadement fait place au sectarisme. La jeune adolescente, lucide, fait alors tout de son possible pour affirmer sa liberté et sauver ses frères ainsi que sa sœur avant qu’il ne soit trop tard.

5200992.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Sarah Suco nous raconte une histoire à la fois sombre mais aussi « légère » si j’ose dire, vous allez vite comprendre pourquoi. En effet, les Eblouis est un film basé sur les souvenirs d’enfance de la réalisatrice qui a vécu plusieurs années dans une communauté religieuse aux dérives sectaires avant de pouvoir s’en échapper. Très vite, les signaux d’alerte sont là : les parents de Camille placent toute leur existence et leur raison d’être dans cette communauté particulière, comme si désormais, leur vie dépendait de celle-ci, peu importe leur libre-arbitre ! Peu à peu, le Berger – c’est le nom donné au prêtre et leader de cette communauté incarné par un excellent Jean-Pierre Darroussin – consolide son troupeau et écarte ses nouvelles brebis de tout ce qui pourrait ressembler de près comme de loin à des personnes ou éléments constitutifs de leur vie d’avant. Quitte à manipuler, mentir voire menacer, les grands-parents de Christine en feront l’amère expérience !

5150992.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

C’est dans ce contexte anxiogène que Camille doit grandir, un moment pas nécessairement propice dans la mesure où elle est en pleine adolescence avec tout ce qui va avec : l’affirmation de soi et de sa personnalité, mais aussi les premiers émois amoureux comme sexuels. Comment Camille, qui est contrainte de quitter son école de cirque (puis l’école tout court), va-t-elle réagir face à cette progressive privation de liberté et à cette manipulation rampante ? Elle n’a pas d’autre choix que de résister d’une certaine manière, même si le combat parait bien inégal, à première vue.

5325689.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Si le film se veut sombre, il se distingue par certaines situations et dialogues « drôles », du moins qui prêtent à sourire, histoire, probablement pour Sarah Suco, de détendre l’atmosphère et rappeler que si Camille a été victime, elle n’en reste pas moins une adolescente qui veut vivre et s’épanouir, là où ses parents s’enfoncent dans l’embrigadement. Résultat des courses, un premier long-métrage plus qu’encourageant, bien aidé par la prestation impeccable de Camille Cottin mais aussi de Céleste Brunnquell.

Les Eblouis

Un film de : Sarah Suco

Pays : France

Avec : Camille Cottin, Jean-Pierre Darroussin, Eric Caravaca, Céleste Brunnquell, Laurence Roy, Daniel Martin, Spencer Bogaert…

Genre : Drame

Durée : 1h40

Sortie : le 20 novembre

Note : 17/20 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s