Yves : algo-rythmes

5537701.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxEt si un appareil connecté gagnait le concours Eurovision de la chanson ? Bon ! Je vous l’accorde, la question est saugrenue mais pas tant que cela.

Jérem est bien placé pour le savoir. Jérem, c’est un rappeur qui tente de percer dans le milieu bien qu’il soit tendance « poil dans la main ». Installé dans la maison de sa grand-mère pour composer son premier disque, il est approché par Digital Cool, une entreprise d’électroménager, pour tester Yves, un frigo intelligent et ultra-connecté, censé « lui simplifier la vie » selon les dires de So, statisticienne et chargée du suivi des clients. Après des débuts compliqués, la machine et le jeune homme cohabitent et commencent même à s’apprécier. Plus qu’un « facilitateur », Yves devient un élément indispensable qui progressivement s’installe (au sens propre comme figuré) dans la vie de Jérem…

5171133.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Les appareils connectés font partie intégrante de notre vie : iPhone (ou Samsung pour les anti-Apple ^^), iWatch, smart TV, enceinte, Ok Google… on est littéralement envahi par ces objets qui sont censés améliorer notre quotidien. Yves doit justement accomplir cette mission et permettre à son propriétaire-cobaye de manger sainement. Et qui dit manger sainement, dit être davantage actif et davantage productif, c’est du moins l’objectif clairement affiché par les concepteurs du frigo intelligent. Yves aide Jérem, un peu du genre poil dans la main et rappeur (très) amateur, à améliorer ses compositions et son flow plus que poussif. Le changement est tel que très vite Jérem devient une star des réseaux sociaux, bien aidé par son frigo artificiellement intelligent. Mais ce succès inattendu et fulgurant cache mal une certaine supercherie, supercherie à laquelle Yves n’est pas totalement étranger d’autant que dans le même temps, Jérem et So se rapprochent de plus en plus.

5199213.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Yves aborde sous un ton décalé et un peu loufoque, un sujet pourtant sérieux, l’intelligence artificielle et l’influence des algorithmes dans nos vies. Yves, bien que programmé pour des tâches précises, va au-delà de ses « compétences » au point de se comporter comme une personne à part entière, ce qui m’a fait penser à Her, le film de Spike Jonze, sorti il y a six ans maintenant. Toutefois, la comparaison s’arrête là car si elle est évidemment flatteuse, Her et Yves sont deux univers totalement différents. Malgré un rythme assez lent, le spectateur découvre cette histoire et ses ressorts assez absurdes, comme si l’idée même de penser qu’un frigo intelligent pourrait influencer nos vies et être en concurrence avec l’espèce humaine était une ineptie en soi.

4696621.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Du moins, pour le moment ! 😉

Yves

Un film de : Benoit Forgeard

Pays : France

Avec : William Lebghil, Doria Tillier, Philippe Katerine, Alka Balbir, Antoine Gouy (voix)…

Genre : Comédie

Durée : 1h47

Sortie : le 26 juin

Note : 13/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s