[CANNES 2019] Sibyl : psychanalyse(s)

Ce film a été présenté en compétition du Festival de Cannes qui s’est déroulé du 14 au 25 mai.

1786145.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxVirginie Efira est comme le vin. Plus elle vieillit, plus elle se bonifie et cela se voit dans ses choix de carrière mais aussi et surtout dans ses films. Si elle investit encore le terrain comique, elle excelle également dans le drame, en campant des rôles de femmes plus ou moins tourmentées, plus en moins en perdition.

C’est le cas dans Sibyl. Sibyl, c’est le nom de cette psychanalyste, qui après quelques années, décide de revenir à l’écriture. Alors qu’elle cherche l’inspiration, Margot l’appelle un soir, désespérée. Margot, c’est une actrice d’une vingtaine d’années qui vit secrètement une histoire avec Igor, un acteur renommé et son partenaire dans le film qu’est en train de tourner Mika, la compagne d’Igor. Sibyl prend en charge la jeune femme et intriguée par son histoire, elle l’enregistre à son insu. Margot devient la source d’inspiration de la romancière mais l’histoire de sa patiente la replonge dans son passé plus ou moins turbulent. Mais quand Margot annonce à Sibyl qu’elle est enceinte d’Igor et qu’elle lui demande par la suite de la rejoindre sur les lieux du tournage à Stromboli, la psy est loin de se douter de la suite des évènements.

1831545.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour la seconde fois – à ma connaissance – Justine Triet met en lumière les forces mais aussi fragilités de Virginie Efira, du moins le personnage qu’elle incarne, avec brio. Après Victoria, l’ancienne animatrice belgo-française campe Sibyl, une femme qu’on ne tarde pas à découvrir tourmentée. Tourmentée par son passé et quelques non-dits notamment sa relation complexe avec sa sœur (campée par une bonne Laure Calamy) ou bien encore ses proches. Dès lors, elle ne manque pas d’être intriguée par Margot, cette jeune actrice tout aussi tourmentée. Et si, au bout du compte, Sibyl et Margot n’étaient pas si différentes ? Et si, en faisant la psychanalyse de la jeune femme, elle était en train de faire, en réalité, sa propre psychanalyse ?

1861185.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

On découvre, tout au long du film quelques similitudes entre Sibyl et Margot, deux femmes qui aiment (ou aimé) passionnément au point d’y laisser des plumes notamment sur un plan affectif. Si Margot devient dépendante de Sibyl, l’inverse est tout aussi, sinon plus. Mais cette relation particulière ne devient-elle pas « toxique » in fine ou bien sert-elle de levier pour la romancière d’affronter son passé et ses vieux démons ?

1900186.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

 Justine Triet nous décrit, de manière profonde mais aussi juste, Sybil, une femme qui, au fond, cherche son chemin à travers sa relation avec Margot. Le duo Virginie Efira/Adèle Exarchopoulos est assez convaincant et le rythme général du film est bon malgré son petit côté mélancolique. Un long-métrage qui aurait bien mérité une récompense samedi dernier ! 😉

Sibyl

Un film de : Justine Triet

Pays : France

Avec : Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel, Sandra Hüller, Laure Calamy…

Genre : Thriller, Drame

Durée : 1h41

Sortie : le 24 mai

Note : 15/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s