Dumbo : retour en enfance (et de la planche à billets)

3593965.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxDisney continue à faire tourner la planche à billets ! (Pardon, je recommence ! 😉 )

Disney continue de replonger dans notre enfance en revisitant les films qui ont fait sa renommée mondiale. Après, Maléfique (La Belle au Bois dormant), Cendrillon, Le Livre de la Jungle, La Belle et la Bête et en attendant Aladin, Le Roi Lion et Mulan, l’oncle Walt nous propose une nouvelle version de Dumbo, à la fois fidèle à l’original mais aussi très actuel.

Nous sommes en 1919 dans le Missouri. Holt Ferrier est une ancienne gloire du cirque, revenu de la Grande Guerre invalide. Désormais veuf, il doit s’occuper de ses deux enfants. Il est engagé par le cirque Medici, une troupe itinérante qui connait des difficultés majeures, afin de s’occuper d’une éléphante et de sa progéniture, dénommé Baby Jumbo. Celui-ci a une particularité, c’est d’avoir de grandes oreilles. Pour Medici, c’est problématique et l’éléphanteau est mis à l’écart, d’autant qu’il est, par la suite, séparé de sa mère. Mais ce dernier, rapidement surnommé Dumbo, a plus d’un tour dans son sac que les enfants de Ferrier ne vont pas tarder à découvrir : il est capable de voler. Très vite, Dumbo devient la nouvelle attraction du cirque et sa notoriété va très vite susciter l’intérêt de V. A. Vandemere, un riche homme d’affaires, propriétaire du Dreamland Circus de New York.

null

Comme je vous le disais un peu plus tôt, Disney continue de revisiter ses classiques, ce qui a un sacré avantage : en effet, pas besoin d’aller très loin dans le scénario, il suffit au « pire » de faire un copié-collé, au mieux de le remettre au goût du jour, le tout agrémenté d’une distribution de premier choix. Là encore, c’est cette méthode qui prévaut et l’oncle Walt aurait bien tort de s’en priver. Danny DeVito, Colin Farrell, Michael Kaeton et Eva Green… des acteurs de premier choix pour une comédie familiale qui s’adressera à la fois aux trentenaires comme moi qui ont baigné dans les classiques Disney mais aussi à leurs enfants qui découvrent le monde merveilleux de Mickey. Autrement dit, on fait coup double, on passe un bon moment en famille et la planche à billets retravaille de plus belle, tout le monde est content !

null

A cela, ajoutez des thèmes en vogue comme la maltraitance animale, la défense de l’environnement et de la biodiversité et autres greenwashing. Dumbo, c’est cet animal de foire qui se fait exploiter pour des raisons essentiellement pécuniaires, une manière de dire « ça suffit ! » et aussi se donner une (bonne) conscience (écolo), comme le suggère les dernières séquences du film. En clair, Disney nous la joue, défenseur des animaux, tout en exploitant ses classiques ! 😉

null

Malgré ces quelques piques, je vous bien avouer que le Dumbo de Tim Burton est agréable à regarder, les quasi-deux heures de l’intrigue passant tout crème. Et oui, j’ai beau avoir 33 ans (bientôt 34), j’aime toujours regarder un Disney (enfin ça dépend lesquels, hein chérie ? ;)) et je vous…. :p :p :p 😉

Dumbo

Un film de : Tim Burton

Pays : Etats-Unis

Avec : Colin Farrell, Danny DeVito, Michael Keaton, Eva Green, Alan Arkin…

Genre : Famille, Aventure

Durée : 1h52

Sortie : le 27 mars

Note : 14/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s