Marie Stuart, reine d’Ecosse : lutte fratricide

1699288.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxMarie Stuart. Un des personnages les plus controversés de l’Histoire moderne. Une des plus mythiques aussi tant son destin tragique a marqué plusieurs générations d’Ecossais et qu’il a indirectement été à l’origine de la création du Royaume-Uni.

Mais avant cela, Marie est une monarque veuve qui revient dans son Ecosse natale. Mariée à 16 ans au roi de France, Jacques II, elle est de retour après la mort de ce dernier, deux ans après. Plutôt que de se remarier, comme l’exige la tradition, elle réclame ce qu’elle considère comme de droit : le trône. Mais Elisabeth, reine d’Angleterre, exerce une grande influence sur l’Ecosse et voit d’un mauvais œil, les ambitions légitimes de sa cousine. Très vite, une lutte pour le pouvoir s’exerce entre les deux femmes, doublée d’une rivalité un peu plus intime. L’une entend bien dominer l’autre sans se douter que certains dans la cour d’Angleterre, comme dans celle d’Ecosse, comptent bien tirer leur épingle du jeu et profiter de cet affrontement, pour avancer leurs pions.

MARY QUEEN OF SCOTS

Ce n’est pas la première fois que l’histoire de Marie Stuart est adaptée au cinéma. Toutefois, cette nouvelle version se distingue par son côté « moderne ». Marie et Elisabeth sont deux femmes de pouvoir qui, non seulement, n’ont pas peur de l’exercer mais qui entendent bien imprimer leur marque dans un monde ultra dominé par les hommes. Marie et Elisabeth se craignent comme elles se respectent mutuellement. Si la lutte pour le pouvoir est âpre, elles ont également une certaine « affection » l’une pour l’autre. Mais c’est sans compter sur les intrigues et autres coups tordus montés dans les arcanes du palais. En effet, le retour de Marie, monarque catholique, est perçu comme une hérésie pour John Knox, le leader de l’Eglise réformée d’Ecosse qui va tout faire pour la discréditer puis l’écarter du pouvoir. La religion devient un enjeu politique et John Knox devient d’une certaine manière, l’allié objectif d’Elisabeth qui peine à exister face à Marie, au caractère bien plus affirmé.

MARY QUEEN OF SCOTS

Cette rivalité se retrouve également sur le plan amoureux et devient là aussi un enjeu de pouvoir et de domination entre les deux femmes. Chiper le prétendant de l’un, c’est marquer son ascendant, ce qu’Elisabeth apprendra à ses dépens et ne fera qu’exacerber les tensions entre les deux femmes. Mais au compte, ce sont bel et bien les hommes qui tirent non seulement les ficelles mais qui profitent de cette lutte fratricide pour imposer leurs vues et surtout sauvegarder leurs intérêts. Marie en fera la lourde expérience en se faisant trahir par ceux dont elle pensait s’appuyer pour asseoir sa légitimité.

MARY QUEEN OF SCOTS

Malgré un rythme assez lent, quelques longueurs et une Margot Robbie en retrait, Marie Stuart, reine d’Ecosse est assez remarquable, grâce notamment à la bonne prestation de Saoirse Ronan qui incarne avec gravité et dignité une Marie qui accomplit son destin tout en restant une femme debout.

Marie Stuart, Reine d’Ecosse (Mary Queen of Scots)

Un film de : Josie Rourke

Pays : Royaume-Uni

Avec : Saoirse Ronan, Margot Robbie, Jack Lowden, Joe Alwyn, David Tennant…

Genre : Drame, Historique

Durée : 2h05

Sortie : le 27 février

Note : 14/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s