All Inclusive : un mélange (très indigeste) entre Camping et Les Bronzés

Le cinéma français – plutôt la comédie française en réalité – est à deux visages. Il peut nous offrir le meilleur comme il peut engendrer le pire… qui est (parfois) davantage apprécié que le premier (allez savoir pourquoi !) Fabien Onteniente devient un coutumier du genre. Après le très oubliable Turf et le semi-échec de Camping …

Happy Birthdead 2 you : Et c’est reparti pour un tour !

Comme je le dis toujours, les suites au cinéma n’ont d’utilité que si elles ont une justification. Un personnage ou un aspect de l’histoire qu’on souhaite développer sans oublier un « cliffangher » qui vous oblige de facto de passer à un second opus mais aussi (et tout simplement) la bonne idée. Moins de dix-huit mois se …